Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 09:57

Le suc­cès des cahiers de vacances ne se dément pas, mais sont-ils réel­le­ment pro­fi­tables aux élèves ? Trois ensei­gnantes en pri­maire, col­lège et lycée livrent leur point de vue.

« Les cahiers de vacances sont utiles pour res­ter dans une dyna­mique de tra­vail. Ils per­mettent de main­te­nir les appren­tis­sages de l'élève jusqu'à la ren­trée sco­laire », estime Marie-Ange Meslin, pro­fes­seur d'anglais au col­lège Ariane à Argenteuil (Val d'Oise). « Mais ce n'est pas un outil de rat­tra­page sco­laire. Seul face à son cahier, l'élève ne pourra pas acqué­rir des notions qu'il n'a pas assi­mi­lées en classe accom­pa­gné d'un professeur. »Les cours viennent juste de se ter­mi­ner pour les quelque 12 mil­lions d'écoliers, de col­lé­giens et de lycéens fran­çais. Pour de nom­breux parents, l'heure est à l'achat des cahiers de vacances. Selon l'institut d'études GfK, les cahiers de vacances ont connu une année record en 2013 avec 4,2 mil­lions d'exemplaires écou­lés dans l'Hexagone.

« Des cahiers sou­vent trop ludiques »

Au pal­ma­rès des ventes, on trouve les cahiers de vacances pour le cycle pri­maire qui repré­sente 45% du chiffre d'affaires du mar­ché. Justine Robert, pro­fes­seur d'une classe de CP/CE1 à l'école Pauline Kergomard 2 à Sarcelles (Val d'Oise) com­mente : « À cet âge, les enfants oublient très vite leurs appren­tis­sages. Ils ont besoin de tra­vailler régu­liè­re­ment, notam­ment pen­dant les vacances d'été. A la ren­trée, on voit tout de suite les élèves qui ont révisé et ceux qui n'ont rien fait. Pour autant, je ne conseille pas for­cé­ment l'achat d'un cahier de vacances. Je ne les trouve pas tou­jours bien conçus : ils sont sou­vent trop ludiques ou trop sco­laires. Lire tous les jours une his­toire avec son enfant suf­fit pour main­te­nir l'apprentissage de la lecture ».

L'institut GfK indique que la plus forte crois­sance est enre­gis­trée par les titres à des­ti­na­tion du lycée. Pourtant, Estelle Soulignac, pro­fes­seur de fran­çais au lycée Pablo Neruda à Dieppe (Seine-Maritime) ne les recom­mande pas : « En fran­çais, les exer­cices de com­po­si­tion durent deux heures. C'est long, sur­tout pour un ado qui n'a pas envie de tra­vailler. Cela peut être vu comme une sanc­tion. De plus, au lycée, peu de parents ont les com­pé­tences pour aider leurs enfants à faire leur cahier de vacances. » Mais les accom­pa­gner est indis­pen­sable, selon l'enseignante : « L'été c'est le moment de mettre en pra­tique des acquis vus en cours de façon concrète et ludique. Par exemple, les parents peuvent deman­der à leur ado de réa­li­ser un car­net de voyage, de rédi­ger le synop­sis d'un film vu au cinéma, de s'entraîner à l'oral en allant deman­der des ren­sei­gne­ments dans un office de tourisme... »

Malgré leur suc­cès, les cahiers de vacances sont rare­ment ter­mi­nés. En 2001, une étude de l'IREDU signale que seuls envi­ron 25% des cahiers de vacances ache­tés ont été ter­mi­nés. « L'essentiel c'est d'être régu­lier, il faut en faire un peu chaque jour, une ving­taine de minutes suf­fisent pour les élèves en pri­maire », affirme Justine Robert. Professeur au col­lège, Marie-Ange Meslin a un autre avis : « s'il est impor­tant de reve­nir sur les acquis de l'année pen­dant cette longue période de congés, il est aussi essen­tiel que les élèves se reposent. Un cahier de vacances est conçu pour durer envi­ron trois semaines, je conseille de le faire au mois d'août, après s'être reposé. »

Diane Dussud

- Faire travailler les élèves l'été, est-ce vraiment utile ? (16 juillet 2012)

- Cahiers de vacances : "Les parents n'ont pas à se substituer aux enseignants" (P. Meirieu) (10 juillet 2012)

- Des cahiers de vacances dès la rentrée en petite section de maternelle (9 août 2013)

- Education nationale : peu de postes, mais beaucoup trop d'élèves (17 avril 2014)

Cahier de vacances © Andrey Kiselev — Fotolia.com

Les cours viennent juste de se ter­mi­ner pour les quelque 12 mil­lions d'écoliers, de col­lé­giens et de lycéens fran­çais. Pour de nom­breux parents, l'heure est à l'achat des cahiers de vacances. Selon l'institut d'études GfK, les cahiers de vacances ont connu une année record en 2013 avec 4,2 mil­lions d'exemplaires écou­lés dans l'Hexagone.

« Les cahiers de vacances sont utiles pour res­ter dans une dyna­mique de tra­vail. Ils per­mettent de main­te­nir les appren­tis­sages de l'élève jusqu'à la ren­trée sco­laire », estime Marie-Ange Meslin, pro­fes­seur d'anglais au col­lège Ariane à Argenteuil (Val d'Oise). « Mais ce n'est pas un outil de rat­tra­page sco­laire. Seul face à son cahier, l'élève ne pourra pas acqué­rir des notions qu'il n'a pas assi­mi­lées en classe accom­pa­gné d'un professeur. »

« Des cahiers sou­vent trop ludiques »

Au pal­ma­rès des ventes, on trouve les cahiers de vacances pour le cycle pri­maire qui repré­sente 45% du chiffre d'affaires du mar­ché. Justine Robert, pro­fes­seur d'une classe de CP/CE1 à l'école Pauline Kergomard 2 à Sarcelles (Val d'Oise) com­mente : « À cet âge, les enfants oublient très vite leurs appren­tis­sages. Ils ont besoin de tra­vailler régu­liè­re­ment, notam­ment pen­dant les vacances d'été. A la ren­trée, on voit tout de suite les élèves qui ont révisé et ceux qui n'ont rien fait. Pour autant, je ne conseille pas for­cé­ment l'achat d'un cahier de vacances. Je ne les trouve pas tou­jours bien conçus : ils sont sou­vent trop ludiques ou trop sco­laires. Lire tous les jours une his­toire avec son enfant suf­fit pour main­te­nir l'apprentissage de la lecture ».

L'institut GfK indique que la plus forte crois­sance est enre­gis­trée par les titres à des­ti­na­tion du lycée. Pourtant, Estelle Soulignac, pro­fes­seur de fran­çais au lycée Pablo Neruda à Dieppe (Seine-Maritime) ne les recom­mande pas : « En fran­çais, les exer­cices de com­po­si­tion durent deux heures. C'est long, sur­tout pour un ado qui n'a pas envie de tra­vailler. Cela peut être vu comme une sanc­tion. De plus, au lycée, peu de parents ont les com­pé­tences pour aider leurs enfants à faire leur cahier de vacances. » Mais les accom­pa­gner est indis­pen­sable, selon l'enseignante : « L'été c'est le moment de mettre en pra­tique des acquis vus en cours de façon concrète et ludique. Par exemple, les parents peuvent deman­der à leur ado de réa­li­ser un car­net de voyage, de rédi­ger le synop­sis d'un film vu au cinéma, de s'entraîner à l'oral en allant deman­der des ren­sei­gne­ments dans un office de tourisme... »

Malgré leur suc­cès, les cahiers de vacances sont rare­ment ter­mi­nés. En 2001, une étude de l'IREDU signale que seuls envi­ron 25% des cahiers de vacances ache­tés ont été ter­mi­nés. « L'essentiel c'est d'être régu­lier, il faut en faire un peu chaque jour, une ving­taine de minutes suf­fisent pour les élèves en pri­maire », affirme Justine Robert. Professeur au col­lège, Marie-Ange Meslin a un autre avis : « s'il est impor­tant de reve­nir sur les acquis de l'année pen­dant cette longue période de congés, il est aussi essen­tiel que les élèves se reposent. Un cahier de vacances est conçu pour durer envi­ron trois semaines, je conseille de le faire au mois d'août, après s'être reposé. »

Diane Dussud

-

Partager cet article

Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : PEEP de Puteaux
  • PEEP de Puteaux
  • : Association de Parents d'élèves de Puteaux (PEEP de Puteaux 92800).
  • Contact

Recherche

Archives Des Articles

Articles Récents

  • brocante 19 Nov 2016
    Le samedi 19 novembre 2016, le vide grenier des enfants sera organisé par la PEEP de Puteaux dans la salle des colonnes de l'hôtel de ville Dédiée à la vente de jouets, jeux, livres, vêtements et équipements sportifs pour enfants de 0 à 15 ans, cette...
  • Dossier inscription brocante novembre 2016
    Lien vers le dossier d'inscription pour la brocante du 19 novembre 2016 : https://mon-partage.fr/f/p0W3TzWv/
  • BROCANTE ANNULEE
    En cette période incertaine, suite aux attentats en Europe et dans le monde et suite aux enquêtes et arrestations en France même, la PEEP de Puteaux a décidé d’annuler le marché des enfants d’Avril à l’école Pyramide. Vous êtes nombreux à nous avoir fait...
  • SOS élèves sans enseignants
    Bonjour à toutes et à tous, Tenant compte des "Alertes" concernant le non remplacement des professeurs absents, il a semblé judicieux à la PEEP 92 de lancer une pétition sur l'ensemble du département L'ensemble des associations PEEP du département a été...
  • BROCANTE DU 10 AVRIL à PYRAMIDE (il reste des places)
    Le dimanche 10 avril 2016, la brocante des enfants sera organisée par la PEEP de Puteaux dans le hall de l'école Pyramide. Dédiée à la vente de jouets, jeux, livres, vêtements et équipements sportifs pour enfants de 0 à 15 ans, cette braderie réunira...
  • Diplôme national du brevet, baccalauréat, CAP et BEP : les dates des examens 2016
    Retrouvez les dates des examens du diplôme national du brevet, du baccalauréat, du certificat d'aptitude professionnelle (CAP) et du brevet d'études professionnelles (BEP) 2016, publiées au Bulletin officiel du 3 décembre 2015. Diplôme national du brevet...
  • Forum de la Famille et de la Parentalité : harcèlement et cyberharcèlement des ados - 20 et 21 novembre 2015
    Forum de la Famille et de la Parentalité : harcèlement et cyberharcèlement des ados - 20 et 21 novembre 2015 * le 21 novembre 2015 - INSCRIPTIONS Parents-Familles : http://lrvp.org/forumfamille30Ons2kXs Cette année les enfants et les adolescents peuvent...
  • Attentats - comment en parler à vos enfants
    Comment expliquer l'inexplicable à nos enfants, des spécialistes se sont penchés sur la question, voici quelques réponses en ligne pour vous, pour eux. Mon quotidien : http://www.playbacpresse.fr/?utm_source=facebook&utm_medium=banni%C3%A8re&utm_campaign=EDSPEMQ...
  • vendredi 13 novembre 2015 ...
    Nous sommes profondément bouleversés par les attentats terribles qui viennent de nous frapper. Nos pensées vont vers chaque famille touchée dans sa chair par ce drame atroce. Nous leur présentons toutes nos condoléances. Liberté, égalité, fraternité sont...
  • Un statut de parent délégué : Enfin !!!
    Nous sommes des milliers à exercer de manière bénévole la tâche difficile de représenter, conseiller, informer les parents d’élèves dans les écoles, collèges, lycées et toutes les instances de l’éducation nationale. Ce matin, enfin notre mission a été...