Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 08:55

LesS « policiers référents », les « orphelins de 16 heures », les «internats de la réussite » Autant de formules médiatiques et médiatisées pour des dispositifs lancés en 2006 dans les collèges par Nicolas Sarkozy, dans son département des Hauts-de-Seine, à l’époque où il était président du conseil général et déjà candidat à la présidence de la République. Des mesures pilotes appelées à être étendues à l’ensemble du département puis, le cas échéant, au reste de la France. Qu’en est-il deux ans après ? Deux ont été généralisées comme prévu, d’autres adaptées aux besoins des élèves et des enseignants

LES INTERNATS DE LA REUSSITE

Ce qui était prévu. L’objectif était de créer des internats afin d’héberger des élèves en difficulté sociale, mais ayant les capacités de réussir scolairement, dans un environnement propice aux études. Ce qui a été fait. Inauguré en janvier 2006 par Nicolas Sarkozy, le premier internat, installé dans un institut puis dans un collège d’Asnières, était une structure pilote. Au départ, le recrutement des élèves semble ne pas avoir toujours été fidèle aux critères sociaux retenus initialement. Les syndicats enseignants ont demandé la constitution d’une commission départementale pour sélectionner les élèves. L’internat de la réussite d’Asnières effectue sa deuxième vraie rentrée cette semaine.

Où en est-on ? Des internats ont été créés dans d’autres académies de France. Dans les Hauts-de-Seine, de nouvelles ouvertures avaient été annoncées dès 2007. Le programme a pris du retard. Il faudra attendre la construction de nouveaux établissements. Les prochains internats ouvriront en 2009 à Asnières (Renoir) et à La Garenne-Colombes (nouveau collège), en 2010 à Bourg-la-Reine (Galois) et Nanterre (collège Perrin reconstruit) et en 2011 à Boulogne (nouveau collège).

LES POLICIERS RÉFÉRENTS

Ce qui était prévu. Si le collège ne va pas au commissariat, le commissariat ira à lui. Afin d’améliorer la sécurité, il s’agissait de nommer pour chaque collège un policier référent dans le commissariat le plus proche, en mettant à sa disposition un local dans l’établissement pour prendre directement les plaintes.
Ce qui a été fait. Prévue pour être expérimentée dès mars 2006 dans certains collèges de trois villes du département (Antony, Clichy et Courbevoie), cette mesure a suscité de vives réactions parmi les parents d’élèves, une partie des enseignants et les élus de gauche qui réclamaient plus de moyens pour la prévention par l’éducation. Les collèges de Clichy ont refusé. L’expérience n’a été testée qu’à Antony et à Courbevoie. Finalement, la formule a été assouplie avant d’être étendue début 2008 à trente-deux établissements des Hauts-de-Seine.
Où en est-on ? Le dispositif a été adapté aux demandes des chefs d’établissement. Pas de policier de permanence dans les collèges, ils reçoivent généralement les élèves dans le commissariat. Leur rôle ressemble beaucoup à celui de leurs prédécesseurs, les « officiers de prévention », mais ils peuvent se déplacer dans les collèges pour prendre les plaintes du personnel éducatif en cas d’agression ou de détérioration de matériel. Cette année, le dispositif doit être généralisé dans le département : tous les collèges doivent donc, théoriquement, disposer d’un référent au commissariat. Mais contrairement à ce qui avait été annoncé en 2007, l’expérience reste cantonnée au département.

LES ORPHELINS DE 16 HEURES

Ce qui était prévu. En finir avec les « orphelins de 16 heures », comme Nicolas Sarkozy les appelle, ces jeunes collégiens qui, à la fin des cours, se retrouvent livrés à eux-mêmes, dans la rue, jusqu’au retour du travail de leurs parents. L’idée était donc de proposer une formule d’étude gratuite permettant de faire la jonction en gardant les élèves au collège.
Ce qui a été fait. Testé dès 2004 à Nanterre et à Clichy, ce dispositif a été étendu à l’ensemble des collèges des Hauts-de-Seine à la rentrée 2005. Certains principaux et professeurs ont choisi d’offrir ces séances à des groupes d’élèves plus ou moins nombreux, selon les choix pédagogiques et le niveau. Les heures (financées par le conseil général) étaient assurées par une minorité d’enseignants, sur la base du volontariat, et par des intervenants (bénévoles d’associations ou assistants d’éducation). Elargi au niveau national, ce dispositif doit être pris en charge à partir de cette rentrée par l’Etat, c’est-à-dire par l’Education nationale. 118 postes d’assistants pédagogiques ont donc été créés pour les Hauts-de-Seine, pour les collèges et les écoles de l’éducation prioritaire, mais cela risque de ne pas être suffisant.
Où en est-on ? Concrètement, le dispositif ne tient pas totalement sa promesse : la grande majorité des collèges réservent cet « accompagnement éducatif » aux élèves en difficulté et volontaires, pour faire de l’aide aux devoirs. Et de très nombreux collégiens continuent à se retrouver seuls à la fin des cours, parfois dès 14 heures ou 15 heures.

Le Parisien - Florence Hubin | 04.09.2008,

Partager cet article

Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Presses
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : PEEP de Puteaux
  • PEEP de Puteaux
  • : Association de Parents d'élèves de Puteaux (PEEP de Puteaux 92800).
  • Contact

Recherche

Archives Des Articles

Articles Récents

  • brocante 19 Nov 2016
    Le samedi 19 novembre 2016, le vide grenier des enfants sera organisé par la PEEP de Puteaux dans la salle des colonnes de l'hôtel de ville Dédiée à la vente de jouets, jeux, livres, vêtements et équipements sportifs pour enfants de 0 à 15 ans, cette...
  • Dossier inscription brocante novembre 2016
    Lien vers le dossier d'inscription pour la brocante du 19 novembre 2016 : https://mon-partage.fr/f/p0W3TzWv/
  • BROCANTE ANNULEE
    En cette période incertaine, suite aux attentats en Europe et dans le monde et suite aux enquêtes et arrestations en France même, la PEEP de Puteaux a décidé d’annuler le marché des enfants d’Avril à l’école Pyramide. Vous êtes nombreux à nous avoir fait...
  • SOS élèves sans enseignants
    Bonjour à toutes et à tous, Tenant compte des "Alertes" concernant le non remplacement des professeurs absents, il a semblé judicieux à la PEEP 92 de lancer une pétition sur l'ensemble du département L'ensemble des associations PEEP du département a été...
  • BROCANTE DU 10 AVRIL à PYRAMIDE (il reste des places)
    Le dimanche 10 avril 2016, la brocante des enfants sera organisée par la PEEP de Puteaux dans le hall de l'école Pyramide. Dédiée à la vente de jouets, jeux, livres, vêtements et équipements sportifs pour enfants de 0 à 15 ans, cette braderie réunira...
  • Diplôme national du brevet, baccalauréat, CAP et BEP : les dates des examens 2016
    Retrouvez les dates des examens du diplôme national du brevet, du baccalauréat, du certificat d'aptitude professionnelle (CAP) et du brevet d'études professionnelles (BEP) 2016, publiées au Bulletin officiel du 3 décembre 2015. Diplôme national du brevet...
  • Forum de la Famille et de la Parentalité : harcèlement et cyberharcèlement des ados - 20 et 21 novembre 2015
    Forum de la Famille et de la Parentalité : harcèlement et cyberharcèlement des ados - 20 et 21 novembre 2015 * le 21 novembre 2015 - INSCRIPTIONS Parents-Familles : http://lrvp.org/forumfamille30Ons2kXs Cette année les enfants et les adolescents peuvent...
  • Attentats - comment en parler à vos enfants
    Comment expliquer l'inexplicable à nos enfants, des spécialistes se sont penchés sur la question, voici quelques réponses en ligne pour vous, pour eux. Mon quotidien : http://www.playbacpresse.fr/?utm_source=facebook&utm_medium=banni%C3%A8re&utm_campaign=EDSPEMQ...
  • vendredi 13 novembre 2015 ...
    Nous sommes profondément bouleversés par les attentats terribles qui viennent de nous frapper. Nos pensées vont vers chaque famille touchée dans sa chair par ce drame atroce. Nous leur présentons toutes nos condoléances. Liberté, égalité, fraternité sont...
  • Un statut de parent délégué : Enfin !!!
    Nous sommes des milliers à exercer de manière bénévole la tâche difficile de représenter, conseiller, informer les parents d’élèves dans les écoles, collèges, lycées et toutes les instances de l’éducation nationale. Ce matin, enfin notre mission a été...