Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 09:39
L’après-rentrée : mon enfant, sa maîtresse et ses camarades

Il n’aime pas sa maîtresse, n’a pas de copains, bref, les débuts sont difficiles. Un peu de patience et quelques conseils devraient faire effet sur votre enfant.

PARENTS avec Marie Goetz, enseignante de maternelle et auteur de « Débuter en petite section de maternelle » aux éditions Retz.

Mon enfant n'aime pas sa maîtresse

S’il vous dit qu’il ne l’aime pas, n’éludez pas le problème d’un « mais elle est très gentille ta maîtresse ! », cela ne réglerait rien. A contrario, il n’est pas question d’abonder dans son sens. Tout d’abord, questionnez-le sur ses raisons. Parfois, vous serez surprise de sa réponse : « Parce qu’elle a des cheveux rouges… ».
S’il la trouve « méchante », le cas le plus fréquent, sachez que cet argument recouvre des choses très différentes, la maîtresse servant de catalyseur :

  • En début d’année, elle met en place des règles de vie, ce qui ne va sans ajustements parfois autoritaires. Dites à votre enfant qu’elle a un programme chargé et que l’école, ce n’est ni la crèche, ni la garderie : il est là pour apprendre et le rôle de la maîtresse est de l’aider à bien démarrer ses apprentissages ;
  • Votre enfant est peut-être d’un naturel méfiant et a besoin de temps pour s’habituer à une nouvelle personne ;
  • Il n’a pas encore trouvé ses repères dans l’école, et ne peut donc pas aimer la personne qui en est la représentante.

Si le problème persiste, demandez à la rencontrer en présence de votre enfant : ce rendez-vous permettra certainement d’apaiser la situation et vous rassurera aussi. Mettez aussi en valeur les autres personnels de l’école, l’ATSEM notamment.

Mon enfant a un maître au lieu d'une maîtresse

Dans l’inconscient collectif, l’école est encore un domaine réservé aux femmes. C’est pourquoi les enfants sont toujours un peu surpris de voir un maître dans leur classe. Ceci expliquant cela, ils en sont souvent fiers, car ils voient bien l’exception ! Les hommes enseignants ont de très bons contacts avec les petits : les garçons le voient comme un modèle et les filles voudront se marier avec lui ! Expliquez aussi à votre enfant que de nombreux métiers sont exercés indifféremment par des hommes ou des femmes.

Mon enfant à deux enseignants à mi-temps

Là encore, cette situation inquiète davantage les parents que les enfants, qui s’adaptent facilement au changement. Pour certains enfants, avoir deux enseignants offre des avantages : des apprentissages très structurés, des repères dans le temps plus vite assimilés (la maîtresse du lundi et mardi, l’autre du jeudi et vendredi*) et la certitude de s’entendre bien avec au moins l’un des deux. Si votre enfant a du mal à s’y retrouver, vous pouvez créer un calendrier hebdomadaire à la maison avec les photos des deux enseignants.

Mon enfant n'a pas de copains au début de la rentrée

A 3 ans, on est souvent égocentrique et, en petite section, les élèves jouent souvent seuls. Il faut du temps pour certains, excepté ceux qui étaient déjà à la crèche ensemble et se retrouvent à l’école. En général, aucun ne reste seul plus d’un mois et tous finissent par se faire des copains. Et les nouveaux comme les autres : quand ils arrivent en milieu d’année dans une classe déjà formée, ils sont une attraction pour les autres !

Mon enfant est agressé par les autres

Dans la cour, il peut arriver que des enfants soient victimes de la brutalité d’autres élèves quand les adultes ont le dos tourné. Si le vôtre vous en fait part, il faut intervenir très vite et prendre rendez-vous avec l’enseignant. Votre enfant doit se sentir écouté et protégé et voir que vous prenez cette situation très au sérieux. S’il a peur de représailles, dites-lui que vous demanderez au maître de rester dans la confidence mais que, étant averti, il sera plus vigilant à son égard. Dites-lui également de se tenir à l’écart de ses agresseurs et de se rapprocher d’autres camarades.

 

L’après-rentrée : mon enfant et l’école

Nouvelle classe, nouvel établissement, nouveaux rythmes… Ça fait beaucoup d’un coup pour votre enfant. Pas de panique, tout devrait rentrer dans l’ordre. Voici quelques conseils pour ne pas le perdre en cours de route !

PARENTS avec Marie Goetz, enseignante de maternelle et auteur de « Débuter en petite section de maternelle » aux éditions Retz.

Mon enfant me dit qu'il n'aime pas l'école

L’école n’est ni la crèche ni la halte-garderie ni le centre de loisirs et les enfants peuvent s’y sentir perdus. C’est un lieu nouveau, grand, avec beaucoup de personnel. Pour peu qu’il s’agisse d’une première rupture, pour les enfants gardés par une nounou ou à la maison, le passage peut être délicat. Pour aider votre enfant, vous devez avoir un discours positif sur l’école, mais honnête. Vous ne l’y mettez pas « parce que papa et maman travaillent », et ce n’est pas un endroit « où il va jouer ». Il doit comprendre qu’il a un intérêt personnel à y aller, faire des acquisitions, devenir grand. Désormais, il est un élève. Cela dit, s’il persiste à dire qu’il n’aime pas l’école, vous devez comprendre pourquoi. Prenez un rendez-vous avec l’enseignant et faites parler votre enfant. Il n’ose pas ou ne sait pas comment exprimer ses raisons profondes : un camarade qui l’embête à la récréation, un problème à la cantine ou la garderie… Vous pouvez aussi vous servir d’un album jeunesse sur les différents temps de l’école : cela peut l’aider à exprimer son ressenti.

La classe de mon enfant est à double niveau

Souvent plus inquiétant pour les parents que pour les enfants, les classes à double niveau sont très enrichissantes. Les petits sont baignés dans un langage riche ; ils vont plus vite dans les apprentissages. Les grands, eux, deviennent des modèles et se sentent valorisés et responsables, ce qui favorise leur autonomie. Ils leur transmettent aussi leurs savoirs, ce qui les aide à les consolider. De son côté, l’enseignant veille à respecter les différents niveaux, en ce qui concerne les apprentissages spécifiques de chaque groupe.

Mon enfant est agité après sa rentrée scolaire

La rentrée est un stress pour toute la famille : il faut reprendre le rythme de l’année après les vacances, se réorganiser dans la famille, trouver une baby-sitter, prendre les rendez-vous médicaux, s’inscrire pour les activités extrascolaires… Bref, la remise en route n’est facile pour personne ! L’émulation dans la classe est aussi fatigante : les enfants ont de longues journées collectives, dans un grand groupe. Les petits doivent apprendre à se caler à ce nouveau rythme. La fatigue est mal gérée et les enfants s’énervent vite. C’est pourquoi, il est important d’assurer un rythme régulier « veille-sommeil-loisirs » à la maison.

Mon enfant refait pipi au lit depuis la rentrée scolaire

Bien souvent, la propreté est fraîchement acquise et l’agitation de la rentrée ébranle cette acquisition. Les enfants parent à l’urgence : gérer leur stress, leurs émotions, les nouveaux copains, un nouvel adulte, des espaces inconnus, etc. Ils sont très absorbés dans la journée et « oublient », parfois, de réclamer d’aller aux toilettes. Celles-ci peuvent être assez loin de la classe et les plus « grands » ne savent plus comment y aller… D’autres enfants sont gênés par la collectivité, ne veulent pas se déshabiller devant leurs copains et se retiennent. Si c’est le cas du vôtre, vous pouvez demander à l’enseignant de veiller à ce qu’il y aille seul, accompagné de l’ATSEM. Dans tous les cas, prévoyez un vêtement de rechange.
Une astuce : accompagnez-le aux toilettes avant qu’il entre dans la classe : ainsi, il se sentira plus en confiance et vous prendrez le temps de lui expliquer comment utiliser le papier, la chasse d’eau, le savon. Enfin, il arrive que certains enfants refassent pipi la nuit : ce n’est pas grave et, dans la majorité des cas, tout rentre dans l’ordre avant les vacances de la Toussaint. Une chose à ne pas faire : lui remettre des couches, il se sentirait dévalorisé.

 

 

en savoir plus : http://www.infobebes.com/Enfant/A-l-ecole/Ecole-maternelle/Sa-premiere-rentree/Les-petits-couacs-de-l-apres-rentree

Partager cet article

Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Maternelles
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : PEEP de Puteaux
  • PEEP de Puteaux
  • : Association de Parents d'élèves de Puteaux (PEEP de Puteaux 92800).
  • Contact

Recherche

Archives Des Articles

Articles Récents

  • brocante 19 Nov 2016
    Le samedi 19 novembre 2016, le vide grenier des enfants sera organisé par la PEEP de Puteaux dans la salle des colonnes de l'hôtel de ville Dédiée à la vente de jouets, jeux, livres, vêtements et équipements sportifs pour enfants de 0 à 15 ans, cette...
  • Dossier inscription brocante novembre 2016
    Lien vers le dossier d'inscription pour la brocante du 19 novembre 2016 : https://mon-partage.fr/f/p0W3TzWv/
  • BROCANTE ANNULEE
    En cette période incertaine, suite aux attentats en Europe et dans le monde et suite aux enquêtes et arrestations en France même, la PEEP de Puteaux a décidé d’annuler le marché des enfants d’Avril à l’école Pyramide. Vous êtes nombreux à nous avoir fait...
  • SOS élèves sans enseignants
    Bonjour à toutes et à tous, Tenant compte des "Alertes" concernant le non remplacement des professeurs absents, il a semblé judicieux à la PEEP 92 de lancer une pétition sur l'ensemble du département L'ensemble des associations PEEP du département a été...
  • BROCANTE DU 10 AVRIL à PYRAMIDE (il reste des places)
    Le dimanche 10 avril 2016, la brocante des enfants sera organisée par la PEEP de Puteaux dans le hall de l'école Pyramide. Dédiée à la vente de jouets, jeux, livres, vêtements et équipements sportifs pour enfants de 0 à 15 ans, cette braderie réunira...
  • Diplôme national du brevet, baccalauréat, CAP et BEP : les dates des examens 2016
    Retrouvez les dates des examens du diplôme national du brevet, du baccalauréat, du certificat d'aptitude professionnelle (CAP) et du brevet d'études professionnelles (BEP) 2016, publiées au Bulletin officiel du 3 décembre 2015. Diplôme national du brevet...
  • Forum de la Famille et de la Parentalité : harcèlement et cyberharcèlement des ados - 20 et 21 novembre 2015
    Forum de la Famille et de la Parentalité : harcèlement et cyberharcèlement des ados - 20 et 21 novembre 2015 * le 21 novembre 2015 - INSCRIPTIONS Parents-Familles : http://lrvp.org/forumfamille30Ons2kXs Cette année les enfants et les adolescents peuvent...
  • Attentats - comment en parler à vos enfants
    Comment expliquer l'inexplicable à nos enfants, des spécialistes se sont penchés sur la question, voici quelques réponses en ligne pour vous, pour eux. Mon quotidien : http://www.playbacpresse.fr/?utm_source=facebook&utm_medium=banni%C3%A8re&utm_campaign=EDSPEMQ...
  • vendredi 13 novembre 2015 ...
    Nous sommes profondément bouleversés par les attentats terribles qui viennent de nous frapper. Nos pensées vont vers chaque famille touchée dans sa chair par ce drame atroce. Nous leur présentons toutes nos condoléances. Liberté, égalité, fraternité sont...
  • Un statut de parent délégué : Enfin !!!
    Nous sommes des milliers à exercer de manière bénévole la tâche difficile de représenter, conseiller, informer les parents d’élèves dans les écoles, collèges, lycées et toutes les instances de l’éducation nationale. Ce matin, enfin notre mission a été...