Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 08:20

Ces jeux « à risque » ne sévissent pas seulement chez les ados. Ils touchent les enfants de tous âges, de toutes catégories sociales, qui veulent prouver aux copains « qu’ils sont cap » !

 

Le jeu du foulard, de la savonnette, le rêve bleu, le rêve indien, la tomate, la mort subite, le jeu de la canette, le petit pont, la mêlée… au total près de 90 noms de « pratiques » répertoriées et révélées par des enfants et adolescents qui les ont essayées. Certains se sont retrouvés cloués sur un lit d’hôpital, la rate éclatée, les côtes fracturées, ou carrément paralysés. D’autres ont payé l’expérience de leur vie.

Pourtant, le danger de ces « jeux » est encore trop souvent négligé. L’Education Nationale se demande encore comment alerter les enseignants sans créer une psychose chez les parents… et sans faire de ces jeux l’objet de toutes les tentations chez les élèves. De leur côté, des associations de parents tentent d’alerter les pouvoirs publics sur ces jeux qui tuent un enfant par mois dans une indifférence absolue.

T’es pas cap !

« Les décès d’enfants par strangulation sont souvent classés soit en suicide, soit en accident de la vie courante. Depuis notre première alerte en 1995, on nous a signalé 202 décès en France. Il faut à tout prix prévenir les enfants et les adolescents du caractère extrêmement dangereux de ce qu’ils pensent être un jeu anodin » déclarait Magali Duwelz, présidente de l’association SOS Benjamin, lors d’une table ronde organisée en présence de professionnels de l’enfance, à Paris.

Avant 10-11 ans, les enfants mesurent moins les conséquences de leurs actes. Jouer à un jeu que le meilleur copain assure être « sans danger » leur semble attrayant en raison de la nouveauté et des « sensations » que le copain à décrites et que l’enfant a envie de connaître à son tour. D’ailleurs, tous n’ont pas recours à un foulard ou à une ceinture, certains racontent qu’ils jouent « à retenir leur respiration » jusqu’à ce qu’ils tombent dans les pommes, avant d’être ramenés en état de conscience par les copains. Cela se passe dans la cour de récré ou à la cantine. A l’insu des surveillants et des enseignants.

Sans insister sur les sensations hallucinatoires, il est important d’expliquer à votre enfant que jouer avec son cou est tout aussi dangereux que jouer avec des allumettes ou avec des produits ménagers. Qu’un copain qui appuie sur le cou avec ses pouces (le jeu du foulard) ou sur le sternum (le jeu de la tomate) jusqu’à s’étouffer, empêche l’oxygène d’arriver jusqu’au cerveau, ce qui peut provoquer la mort ou un grave handicap.

 Associations de parents
Association SOS Benjamin-ONECR
BP133 – 89101 Sens CDEX
Tél : 0820 025 066
www.sosbenjamin.org

APEAS (Association de parents d’enfants accidentés par strangulation)
Cedex 956
71190 Ormes
Tél : 06 13 42 97 85
http://membres.lycos.fr/apeas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On ne joue pas avec sa vie !

  

Responsable du SAMU pédiatrique de l’hôpital Necker-Enfants Malades, à Paris, le Dr Jean Lavaud plaide pour l’information des enfants.

« Nos enfants et pré-ado doivent être informés des conséquences dramatiques de ces jeux. On ne joue pas avec sa vie ! La frontière est étroite entre celui qui chutera et celui qui se sauvera. Les héros et les « Superman » ne sont que des images de BD ou de film, mais la réalité est toute autre. Non seulement ce jeu peut aboutir au décès du fait d’une non-oxygénation du cerveau pendant quelques minutes seulement, mais en cas de survie, les séquelles peuvent être graves : paralysie complète, ou de la moitié du corps, surdité, cécité, épilepsie sévère… De nombreux enfants ont été découverts les pieds touchant le sol, sans mobilier pour se percher initialement, ce qui prouve que lorsque l’enfant perd connaissance et qu’il n’y a pas d’accompagnant pour arrêter le processus, il ne peut plus y avoir de retour en arrière. »

Des signes d’alerte


On a longtemps cru les jeux dangereux réservés aux adolescents en mal de sensations, voire suicidaires. Or, jouer à un jeu dangereux, c’est pour les enfants le sentiment d’évoluer dans un univers qu’ils pensent contrôler.

Traces sur le cou : la première expérience de strangulation est souvent renouvelée, ce qui laisse des traces que l’enfant essaie de dissimuler sous un col roulé ou une écharpe.


Corde, ceinture, lacets : traînent dans la chambre. L’un refuse de se séparer de sa ceinture de judo, l’autre tient son pantalon avec des lacets de baskets. Il faut absolument questionner les enfants sur la présence de ces objets dans leur chambre.

Maux de tête, vertiges, rougeurs au visage : sont des signes associés à la strangulation.


Questions : les plus curieux posent des questions sur la strangulation, la sensation que cela provoque… prenez-les toujours au sérieux.


Bagues : certains enfants, qui pratiquent le jeu du foulard en groupe, portent une bague supplémentaire à chaque « épreuve » réussie.

Le dernier né des « jeux dangereux » vient de Grande-Bretagne : il s’appelle le « Happy Slapping ». Il consiste à gifler un enfant par surprise, à la sortie de l’école, à l’arrêt d’autobus, pendant qu’un comparse filme la scène avec son téléphone portable. La scène est ensuite diffusée sur leur blog, sur internet.

 
vu sur dejagrand.com : http://dejagrand.infobebes.com/htm/Article/Article.asp?id_article=1431

Partager cet article

Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : PEEP de Puteaux
  • PEEP de Puteaux
  • : Association de Parents d'élèves de Puteaux (PEEP de Puteaux 92800).
  • Contact

Recherche

Archives Des Articles

Articles Récents

  • brocante 19 Nov 2016
    Le samedi 19 novembre 2016, le vide grenier des enfants sera organisé par la PEEP de Puteaux dans la salle des colonnes de l'hôtel de ville Dédiée à la vente de jouets, jeux, livres, vêtements et équipements sportifs pour enfants de 0 à 15 ans, cette...
  • Dossier inscription brocante novembre 2016
    Lien vers le dossier d'inscription pour la brocante du 19 novembre 2016 : https://mon-partage.fr/f/p0W3TzWv/
  • BROCANTE ANNULEE
    En cette période incertaine, suite aux attentats en Europe et dans le monde et suite aux enquêtes et arrestations en France même, la PEEP de Puteaux a décidé d’annuler le marché des enfants d’Avril à l’école Pyramide. Vous êtes nombreux à nous avoir fait...
  • SOS élèves sans enseignants
    Bonjour à toutes et à tous, Tenant compte des "Alertes" concernant le non remplacement des professeurs absents, il a semblé judicieux à la PEEP 92 de lancer une pétition sur l'ensemble du département L'ensemble des associations PEEP du département a été...
  • BROCANTE DU 10 AVRIL à PYRAMIDE (il reste des places)
    Le dimanche 10 avril 2016, la brocante des enfants sera organisée par la PEEP de Puteaux dans le hall de l'école Pyramide. Dédiée à la vente de jouets, jeux, livres, vêtements et équipements sportifs pour enfants de 0 à 15 ans, cette braderie réunira...
  • Diplôme national du brevet, baccalauréat, CAP et BEP : les dates des examens 2016
    Retrouvez les dates des examens du diplôme national du brevet, du baccalauréat, du certificat d'aptitude professionnelle (CAP) et du brevet d'études professionnelles (BEP) 2016, publiées au Bulletin officiel du 3 décembre 2015. Diplôme national du brevet...
  • Forum de la Famille et de la Parentalité : harcèlement et cyberharcèlement des ados - 20 et 21 novembre 2015
    Forum de la Famille et de la Parentalité : harcèlement et cyberharcèlement des ados - 20 et 21 novembre 2015 * le 21 novembre 2015 - INSCRIPTIONS Parents-Familles : http://lrvp.org/forumfamille30Ons2kXs Cette année les enfants et les adolescents peuvent...
  • Attentats - comment en parler à vos enfants
    Comment expliquer l'inexplicable à nos enfants, des spécialistes se sont penchés sur la question, voici quelques réponses en ligne pour vous, pour eux. Mon quotidien : http://www.playbacpresse.fr/?utm_source=facebook&utm_medium=banni%C3%A8re&utm_campaign=EDSPEMQ...
  • vendredi 13 novembre 2015 ...
    Nous sommes profondément bouleversés par les attentats terribles qui viennent de nous frapper. Nos pensées vont vers chaque famille touchée dans sa chair par ce drame atroce. Nous leur présentons toutes nos condoléances. Liberté, égalité, fraternité sont...
  • Un statut de parent délégué : Enfin !!!
    Nous sommes des milliers à exercer de manière bénévole la tâche difficile de représenter, conseiller, informer les parents d’élèves dans les écoles, collèges, lycées et toutes les instances de l’éducation nationale. Ce matin, enfin notre mission a été...