Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 10:54

Le rendez-vous des parents et la PEEP de Puteaux vous proposent : jeudi 17 sept. - conférence "Aide Aux Devoirs"

Bonjour à tous,
Après la pause estivale, voici déjà notre première conférence de la saison 2015-2016 : « l’aide aux devoirs », le jeudi 17 septembre à 20h15. Elle sera animée par un orthopédagogue, Dorothée Muraro. Exceptionnellement, cette conférence aura lieu à l'espace cocktail (1er étage) du Cinéma Le Central à Puteaux.

Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 07:16

Dans le cadre de l'activation du plan canicule, des recommandations spécifiques ont été élaborées par le ministère chargé de la Santé et transmises aux directeurs d’école et chefs d’établissement. Najat Vallaud-Belkacem, a demandé aux recteurs, inspecteurs d’académie et directeurs académiques des services de l’Éducation nationale d'assurer la mobilisation effective de l'ensemble des acteurs concernés afin de permettre la mise en œuvre de ces mesures... [+]

Dans le cadre de l'activation du plan canicule, des recommandations spécifiques ont été élaborées par le ministère chargé de la Santé et transmises aux directeurs d’école et chefs d’établissement. Najat Vallaud-Belkacem, a demandé aux recteurs, inspecteurs d’académie et directeurs académiques des services de l’Éducation nationale d'assurer la mobilisation effective de l'ensemble des acteurs concernés afin de permettre la mise en œuvre de ces mesures.

Recommandations élaborées par le ministère chargé de la Santé à destination des directeurs d’école et chefs d'établissement pour prévenir les effets de la canicule
  • Gardez les enfants dans une ambiance fraîche.
  • Vérifier la fonctionnalité ou l’installation de stores et/ou volets.
  • Etudier les possibilités de limiter les entrées de chaleur dans les salles.
  • Fermer les volets et les rideaux des façades les plus exposées au soleil durant toute la journée.
  • Maintenir les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure.
  • Disposer d’un thermomètre par salle. Vérifier la température des installations (notamment les structures de toile et baies vitrées exposées au soleil) et avoir une solution de « repli » dans un endroit « frais » (bénéficiant de stores, ventilation).
  • Sensibiliser les professionnels au contact des jeunes aux risques encourus lors de canicule, au repérage des troubles pouvant survenir, aux mesures de prévention et de signalement à mettre en oeuvre.
  • Afficher les informations dans les salles de classes et la cantine.
  • Éviter les expositions prolongées au soleil : sport, promenades en plein air...
  • Limiter les dépenses physiques et activités sportives (adapter la grille d’activité en diminuant les activités à caractère physique ou se déroulant au soleil).
  • Distribuer régulièrement de l’eau à température ambiante (veiller à sa qualité).
  • Adapter l’alimentation (veiller à sa qualité : respect de la chaîne du froid).
  • Veiller aux conditions de stockage des aliments (à la cantine).
  • Aménager les horaires pour certaines activités (les décaler tôt le matin ou plus tard le soir).
  • Avoir une vigilance particulière envers les personnes et élèves connues comme porteuses de pathologies respiratoires ou en situation de handicap.
  • S’il y a prise de médicaments, vérifier les modalités de conservation et les effets secondaires en demandant un avis auprès des médecins scolaires.
  • Eviter les expositions prolongées au soleil (promenades, activités physiques et sportives...).
  • Veiller à ce que les élèves soient vêtus de façon adaptée (chapeau, vêtements amples, légers, de couleur claire, couvrant les parties exposées de la peau...).
  • Boire abondamment en évitant les boissons sucrées et en privilégiant l’eau non glacée.
  • Manger en quantité suffisante en évitant les aliments trop gras ou trop sucrés.
  • Utiliser abondamment de la crème solaire (indice de protection élevé).
  • Lors de classes de découverte sous tentes, veiller à ce que celles-ci soient situées à l'ombre et que les élèves n'y séjournent pas lors de fortes chaleurs.
  • Veiller à pouvoir emmener éventuellement un enfant dans un endroit frais.
  • une grande faiblesse ;
  • une grande fatigue ;
  • des étourdissements, des vertiges, des troubles de la conscience ;
  • des nausées, des vomissements ;
  • des crampes musculaires ;
  • une température corporelle élevée ;
  • une soif et des maux de tête.

ATTENTION !Il peut s’agir du début d’un coup de chaleur. Si vous êtes en présence d’une personne qui tient des propos incohérents, perd l’équilibre, perd connaissance, elle est peut-être victime d’un coup de chaleur. Il faut alors agir rapidement, efficacement et appeler immédiatement les secours médicalisés.

  • Alerter les premiers secours en composant le SAMU (15).
  • Transporter la personne à l’ombre ou dans un endroit frais et prendre toutes les mesures pour que ses vêtements ne constituent pas une entrave à la baisse de sa température corporelle.
  • Asperger la personne d’eau fraîche.
  • Faire le plus possible de ventilation.
  • Donner de l’eau fraîche en petites quantités si la personne est consciente et peut boire.


En savoir plus

Site à consulter

Sante.gouv.fr : canicule et chaleurs extrêmes
Les principales recommandations en cas de fortes chaleurs, les outils de communication ainsi que les actions et les mesures mises en place par le ministère de la santé.

La plateforme téléphonique Canicule info service vous informe également au 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe), tous les jours de 09 h à 19 h. Elle est activée dès le premier épisode de chaleur.

sante.gouv.fr

Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 09:14

http://www.education.gouv.fr/cid90583/rythmes-educatifs-point-d-etape-au-25-juin.html

Extrait du document de l'éducation nationale

Avec la fin de l'année scolaire s'achève la première année de généralisation des rythmes éducatifs : depuis septembre 2014, les nouveaux rythmes scolaires sont en place dans toutes les écoles publiques et dans 800 écoles privées. Des activités périscolaires ont été mises en place grâce à la mobilisation des élus locaux.

L’ampleur de la réforme a induit des adaptations importantes de la part des équipes enseignantes, des collectivités mais aussi des familles. Ces évolutions et adaptations – dont nous n’ignorons pas qu’elles ont été parfois source d’interrogations - sont à la hauteur des enjeux, partagés par tous : contribuer, en complément des réformes pédagogiques mises en place depuis 2012 à améliorer la maîtrise des savoirs fondamentaux et à lutter contre des inégalités sociales.

Pour la rentrée 2015, les organisations du temps scolaires sont caractérisées par une très grande stabilité : 86 % relèvent du décret du 24 janvier 2013 (dit décret Peillon) contre 14 % qui relèvent des organisations expérimentales autorisées par le décret du 7 mai 2014 (dit décret Hamon). Parmi ces dernières, celles qui libéraient le vendredi après-midi connaissent une baisse sensible.

Pour assurer la bonne information des parents, à partir du 26 juin, chacun d’entre eux pourra consulter les horaires de classes de son/ses enfant(s) sur le site education.gouv.fr/5matinees.

S’il est encore trop tôt pour mesurer scientifiquement le bénéfice des nouveaux rythmes sur les apprentissages scolaires, des protocoles d’évaluation seront mis en place dès la rentrée prochaine à cette fin. Par ailleurs, la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, a donné des instructions pour renforcer à la rentrée l’accompagnement pédagogique et le soutien aux équipes qui, sur le terrain, redéfinissent l’organisation des enseignements et des temps d’apprentissage en profitant de la cinquième matinée. Dans la perspective de la mise en œuvre du nouveau programme de maternelle, elle a rappelé aux recteurs les recommandations produites pour qu’une attention particulière soit apportée, en maternelle, au risque de fatigue des enfants et aux conditions dans lesquelles est organisée la sieste, afin que les besoins de repos des enfants soient pris en compte tout en préservant le temps d'apprentissage.

Au-delà du temps scolaire, Najat Vallaud-Belkacem et Patrick Kanner, ministre de la Ville de la Jeunesse et des Sports, ont promu depuis le début de l’année 2015 la mise en place par les communes de projets éducatifs territoriaux qui assurent la continuité, la cohérence et la complémentarité des temps éducatifs pour éviter la simple juxtaposition des activités scolaires et périscolaires. Grâce à l’accompagnement important mis en place par les services de l’Etat et avec la collaboration des associations d’élus locaux, l’objectif de généralisation des PEDT devrait être atteint avant la fin de l’année : près de 14 000 communes sont déjà couvertes aujourd’hui et à la rentrée 2015, le seuil de 80 % des communes couvertes par un PEDT aura été dépassé.

Les données enregistrées montrent également qu’avec le soutien financier pérennisé de l’Etat – 463 M€ versés depuis 2013 – et de la branche famille – 430 M€ versés en 2014 – les communes ont cette année largement développé les accueils périscolaires : le nombre d’accueils progresse sur 2014-2015 de 26,4 % tandis que le nombre de places offertes progresse quant à lui de 76,5 %. Avec l’appui du fonds "publics et territoires" de la CNAF et la mise à disposition facilitée des accompagnants d’élèves en situation de handicap employés par le ministère chargé de l’Education nationale, les collectivités sont soutenues pour améliorer l’accès de leurs activités périscolaires aux enfants en situation de handicap.

Comme le rapporte l’enquête publiée par la CNAF en décembre 2014, ces activités sont d’ailleurs bien fréquentées par les enfants et donnent satisfaction aux parents.

Pour l’année scolaire prochaine, les ministres poursuivront leur politique d’accompagnement aux communes de manière à faciliter la qualification et l’emploi des animateurs mais aussi pour enrichir les activités périscolaires, notamment d’actions favorisant l’apprentissage de la laïcité, de la citoyenneté et du vivre ensemble.

Consulter le dossier complet "Rythmes éducatifs : point d'étape - Juin 2015"

Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 08:59

La PEEP nationale vous informe sur toutes les nouveautés et les actions par rapport à la réforme des collèges, n'hésitez pas à y aller régulièrement :

http://peep.asso.fr/actualites/infos-peep/reforme-du-college/

Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 10:09

La PEEP a interrogé ses adhérents entre le 22 et le 28 mai 2015. 5 978 réponses ont été recueillies. Pour voir tous les résultats, cliquer ICI

Selon les parents de la PEEP, la réforme du collège doit être prioritairement axée sur :

  • la prise en compte de la diversité des niveaux scolaires afin de faire progresser tous les élèves (58,8 %),
  • l’accompagnement personnalisé des élèves par leur enseignant dans leur apprentissage (53,1 %),
  • et enfin une refonte de l’enseignement des langues vivantes (51,6 %).

Ainsi, pour les parents PEEP, le collège doit individualiser le parcours scolaire en fonction des besoins des élèves.

Ils accueillent donc favorablement (68 %) la mise en place d’heures d’accompagnement personnalisé pour tous les élèves, de la sixième à la troisième, et l’enseignement d’une deuxième langue dès la classe de cinquième (53 % d’entre eux). Dans le même esprit, ils sont très majoritairement opposés à la suppression des sections européennes (80 %) et à celle des classes bilangues (83 %).

Dans l’attente d’un exposé précis de la mise en œuvre des enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI), les parents peinent à percevoir l’intérêt de ces nouveaux dispositifs.

Ils ne sont pas favorables (68 %) à la diminution des horaires de latin et de grec malgré la création d’un EPI « langues anciennes ».

Toujours sensible à la question de la maîtrise des langues vivantes, la PEEP demande une véritable réforme en profondeur de cet enseignement, ne négligeant pas la question cruciale des effectifs ni celle d’une pédagogie afférente.

Enfin, Les parents de la PEEP confirment leur souhait d’un collège pluriel où chaque élève pourra être véritablement accompagné, car chaque famille attend que l’Ecole aide son enfant à réaliser le meilleur de son potentiel.

Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 13:09

La PEEP de Puteaux a participé en nombre à ces assises.

Voici le retour de l'éducation nationale :

Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 10:56
Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 08:55

Renforcement de l'appartenance républicaine :

La PEEP satisfaite de voir les parents d'élèves au cœur des propositions

Le 15 avril 2015, les présidents du Sénat et de l'Assemblée nationale ont remis au Président de la République leurs analyses et propositions pour renforcer les différentes formes d'engagement et le sentiment d'appartenance républicaine.

Au-delà des visions différentes que peuvent avoir sur le sujet les Présidents des deux assemblées, force est de constater que l'école, les familles et les associations de parents sont au cœur des propositions qu'ils ont présentées.

Le Président Gérard LARCHER souligne justement « la responsabilité première des parents dans leur rôle d'éducateur » et le fait que l'école joue, aux côtés des familles, « un rôle de creuset républicain ». De son côté, le Président Claude Bartolone rappelle qu’« à côté de l’instruction, l’éducation est une responsabilité partagée avec tous les autres acteurs », au premier rang desquels les familles et les associations de parents d’élèves.

La PEEP note avec satisfaction les propositions visant à reconnaitre l’engagement associatif et bénévole des parents délégués : crédit temps engagement ou validation de semestres pour la retraite.

Mais la mise en œuvre des mesures entraînant une implication active des parents (réseaux de partenaires éducatifs, participations aux projets éducatifs de l’école ou aux jurys de VAE), ne pourra se faire qu’avec la création d’un véritable statut pour les parents délégués.

Elle se félicite également des propositions du Président BARTOLONE relatives au soutien aux associations orientées vers l’intérêt général, ce qui est le cas des associations de parents affiliées à la PEEP (consolidation des subventions, mobilisation des outils du mécénat, possibilité d’employer des contrats d’avenir).

En ce qui concerne les autres propositions en lien avec l’école, la PEEP soutient :

  • Le renforcement de l’autorité de l’école dans le cadre d’une plus grande autonomie des établissements, pour le second degré, et de la création d’un statut pour les écoles du premier degré et leurs directeurs ;

  • Le principe des démarches d’accompagnement par les pairs ;

  • L’éducation socioculturelle, qui a fait ses preuves dans l’enseignement agricole ;

  • La création de banques de stages, même si elle s’interroge sur la possibilité, pour les associations, d’accueillir des jeunes en stage dans des horaires compatibles avec ceux de l’école ;

  • Le rétablissement des dispositifs de valorisation des élèves, « le principe d’égalité ne s’opposant pas », comme le souligne le Président LARCHER, « à la reconnaissance des mérites de chacun ».

    En revanche, la PEEP s’interroge sur les objectifs ou l’efficacité de certaines propositions comme :

  • Un « livret citoyen » accompagnant les élèves du primaire au baccalauréat ;

  • Le jumelage d’établissements de profils différents au sein d’un même département.

    A l’origine du mouvement des parents d’élèves, la PEEP a toujours œuvré pour une implication des familles dans le parcours scolaire de leurs enfants, afin d’y créer, conjointement avec les enseignants, les conditions de réussite et d’intégration citoyenne. Avec le soutien de toutes ses associations locales, de tous ses responsables et de toutes les familles adhérentes, la PEEP accompagnera toutes les réformes visant à répondre à la nécessité de renforcement de l’appartenance républicaine.

Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 06:12

Réforme du collège : la PEEP n’est pas convaincue

Depuis 35 ans, les rapports et les propositions pour réformer le collège unique se sont accumulés sans que rien ne change au sein des établissements scolaires, bien au contraire. Des élèves s’y ennuient alors que d’autres perdent toute motivation, conscients de leurs difficultés. Tout cela dans un climat scolaire loin d’être serein.

La réforme du collège était attendue par les parents qui depuis de nombreuses années observent ce collège qui ne parvient pas à aider les élèves les plus en difficulté.

Si l’apprentissage d’une seconde langue dès la classe de cinquième est une évolution logique dans un environnement plus ouvert sur le monde,cette évolution n'est pas suffisante pour garantir une meilleure maîtrise de la langue à la fin de la scolarité, et dépend fortement du travail fait en amont, au primaire. La PEEP regrette la suppression des sections européennes qui permettaient l’acquisition d’un bon niveau en langue, au profit d’un enseignement pratique interdisciplinaire pour tous. Il semble important qu’une réflexion de fond soit menée sur l’enseignement des langues vivantes en France.

La PEEP accueille favorablement l’introduction d’enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) qui pourraient donner du sens aux apprentissages les rendant plus concrets. Ces enseignements devraient modifier la manière d’aborder des sujets et faire travailler de manière collective les élèves. Ces enseignements interdisciplinaires nous rappellent cependant les « itinéraires de découverte » qui ont beaucoup perdu de leurs objectifs au fil des années. Comment ces enseignements seront-ils coordonnés au sein des établissements ? Comment seront-ils évalués ? Nombre de questions reste sans réponse.

Quant aux langues anciennes qui sont enseignées aux élèves de cinquième de manière optionnelle, la PEEP souhaite rappeler qu’au-delà de tous les clichés, des élèves de tous les niveaux suivent cet enseignement. Ces disciplines s’avèrent d’ailleurs structurantes pour beaucoup de jeunes. Si la PEEP accueille favorablement leur pseudo-maintien au sein des collèges, elle reste néanmoins réservée quant à la baisse du volume horaire de cet enseignement. Il sera d’ailleurs nécessaire d’évaluer l’impact de cette diminution sur les acquis des élèves.

La PEEP n’est pas convaincue par cette réforme qui semble uniformiser encore plus l’enseignement au collège que le personnaliser. Elle sera attentive à la mise en œuvre de la réforme au sein des établissements et appelle tous ses responsables à participer aux discussions au sein des établissements.

Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 07:34
Calendrier scolaire 2015 2016

Voici le calendrier 2015-2016

Calendrier scolaire 2015 2016Calendrier scolaire 2015 2016
Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article

Présentation

  • : PEEP de Puteaux
  • PEEP de Puteaux
  • : Association de Parents d'élèves de Puteaux (PEEP de Puteaux 92800).
  • Contact

Recherche

Archives Des Articles

Articles Récents

  • brocante 19 Nov 2016
    Le samedi 19 novembre 2016, le vide grenier des enfants sera organisé par la PEEP de Puteaux dans la salle des colonnes de l'hôtel de ville Dédiée à la vente de jouets, jeux, livres, vêtements et équipements sportifs pour enfants de 0 à 15 ans, cette...
  • Dossier inscription brocante novembre 2016
    Lien vers le dossier d'inscription pour la brocante du 19 novembre 2016 : https://mon-partage.fr/f/p0W3TzWv/
  • BROCANTE ANNULEE
    En cette période incertaine, suite aux attentats en Europe et dans le monde et suite aux enquêtes et arrestations en France même, la PEEP de Puteaux a décidé d’annuler le marché des enfants d’Avril à l’école Pyramide. Vous êtes nombreux à nous avoir fait...
  • SOS élèves sans enseignants
    Bonjour à toutes et à tous, Tenant compte des "Alertes" concernant le non remplacement des professeurs absents, il a semblé judicieux à la PEEP 92 de lancer une pétition sur l'ensemble du département L'ensemble des associations PEEP du département a été...
  • BROCANTE DU 10 AVRIL à PYRAMIDE (il reste des places)
    Le dimanche 10 avril 2016, la brocante des enfants sera organisée par la PEEP de Puteaux dans le hall de l'école Pyramide. Dédiée à la vente de jouets, jeux, livres, vêtements et équipements sportifs pour enfants de 0 à 15 ans, cette braderie réunira...
  • Diplôme national du brevet, baccalauréat, CAP et BEP : les dates des examens 2016
    Retrouvez les dates des examens du diplôme national du brevet, du baccalauréat, du certificat d'aptitude professionnelle (CAP) et du brevet d'études professionnelles (BEP) 2016, publiées au Bulletin officiel du 3 décembre 2015. Diplôme national du brevet...
  • Forum de la Famille et de la Parentalité : harcèlement et cyberharcèlement des ados - 20 et 21 novembre 2015
    Forum de la Famille et de la Parentalité : harcèlement et cyberharcèlement des ados - 20 et 21 novembre 2015 * le 21 novembre 2015 - INSCRIPTIONS Parents-Familles : http://lrvp.org/forumfamille30Ons2kXs Cette année les enfants et les adolescents peuvent...
  • Attentats - comment en parler à vos enfants
    Comment expliquer l'inexplicable à nos enfants, des spécialistes se sont penchés sur la question, voici quelques réponses en ligne pour vous, pour eux. Mon quotidien : http://www.playbacpresse.fr/?utm_source=facebook&utm_medium=banni%C3%A8re&utm_campaign=EDSPEMQ...
  • vendredi 13 novembre 2015 ...
    Nous sommes profondément bouleversés par les attentats terribles qui viennent de nous frapper. Nos pensées vont vers chaque famille touchée dans sa chair par ce drame atroce. Nous leur présentons toutes nos condoléances. Liberté, égalité, fraternité sont...
  • Un statut de parent délégué : Enfin !!!
    Nous sommes des milliers à exercer de manière bénévole la tâche difficile de représenter, conseiller, informer les parents d’élèves dans les écoles, collèges, lycées et toutes les instances de l’éducation nationale. Ce matin, enfin notre mission a été...