Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 09:00

Rendez-vous des Parents

 

 

 

 

Palais de la CULTURE

 

 

 

 

Jeudi 24 septembre

20h15 à 22h30

 

 

 

 

 

 

 

Soirée

« L’aide aux devoirs - Comment soutenir son enfant »

 

 

 

 

 

Invités : Parents de la ville de Puteaux

 

Intervenants :

Isabelle Niquet, spécialiste des relations familiales, intervenante à l’école des parents d’Ile de France

 

 

Entrée gratuite

Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Peep puteaux
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 08:49
sur le site de l'éducation nationale vous trouverz un espace parents très complet pour vous aider dans votre rôle de parent d'élève :
http://www.education.gouv.fr/pid20364/espace-parents.html


Sommaire :

L'espace parents vous permet de suivre la scolarité de votre enfant de l'école maternelle au lycée. Vous y trouverez des réponses pour chaque niveau sur :

  • les programmes,
  • les démarches à effectuer,
  • vos interlocuteurs dans le système scolaire,
  • les réformes en cours.

  Mon enfant est à l'école maternelle

Inscription
Qu'apprend-il ?
La vie de mon enfant à l'école maternelle
Mon rôle de parent d'élève
Qui fait quoi pour l'école ?
Quoi de neuf ?

 Mon enfant est à l'école élémentaire

Inscription
Qu'apprend-il ?
La vie de mon enfant à l'école élémentaire
Mon rôle de parent d'élève
Qui fait quoi pour l'école ?
Quoi de neuf ?

Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Peep puteaux
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 08:43

Élections de parents d'élèves aux conseils des écoles et aux conseils d'administration des établissements publics locaux d'enseignement - année 2009-2010

NOR : MENE0915175N

RLR : 511-7 ; 521-1
note de service n° 2009-081 du 6-7-2009
MEN - DGESCO B3-3


Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie ; aux inspectrices et inspecteurs d'académie, directrices et directeurs des services départementaux de l'éducation nationale

Pour l'année scolaire 2009-2010, les élections des représentants de parents d'élèves aux conseils des écoles et aux conseils d'administration des établissements publics locaux d'enseignement se dérouleront le vendredi 16 ou le samedi 17 octobre 2009.
Comme chaque année, le jour du scrutin sera choisi à l'une ou l'autre de ces deux dates par la commission électorale dans le premier degré et par le chef d'établissement dans le second degré, en accord avec les fédérations de parents présentes ou représentées dans l'établissement.
La présente note de service a pour objet d'appeler l'attention sur les points suivants :
 
Implication des familles
Chaque parent est électeur et éligible. L'implication des familles et la qualité de leurs relations avec l'école sont un facteur de réussite des élèves. L'importance de la participation des parents aux instances collégiales des écoles et établissements a été réaffirmée dans la circulaire n° 2006-137 du 25 août 2006 relative au rôle et à la place des parents.
Il est par conséquent nécessaire, comme le mentionne la circulaire n° 2009-068 du 20 mai 2009 relative à la préparation de la rentrée, d'encourager le vote parental, en particulier dans le second degré, compte tenu du faible taux de participation dans les établissements.
 
Information préalable des familles
À l'occasion de la réunion de rentrée, une information précise doit être donnée aux familles sur le fonctionnement de l'école ou de l'établissement ainsi que sur l'organisation des élections des représentants des parents d'élèves afin de permettre aux parents qui le souhaitent d'être candidats et de favoriser la participation électorale. Cette information doit être confirmée par un courrier transmis aux familles. Les horaires de cette réunion doivent être compatibles avec les obligations professionnelles de ces dernières.
 
Établissement de la liste électorale
Les personnes autorisées à voter sont celles qui sont titulaires de l'autorité parentale. Celle-ci est, en principe, exercée en commun par les parents.
Chacun des parents, quelle que soit sa situation matrimoniale et sa nationalité, est électeur à ces élections, sauf dans le cas où il s'est vu retirer l'autorité parentale.
La fiche de renseignements demandée aux familles en début d'année scolaire mentionne les coordonnées des deux parents.
Ainsi, les deux parents figurent sur la liste électorale, dans la mesure toutefois où les informations concernant chacun d'eux auront été communiquées à l'école ou l'établissement. Il n'appartient pas en effet aux directeurs d'école et chefs d'établissement de rechercher eux-mêmes ces informations. Mais cette liste doit être mise à jour, selon les justificatifs qui auront été apportés par le parent concerné, jusqu'au déroulement même du scrutin et ce, bien évidemment, avant la fermeture du bureau de vote.
Chacun des parents doit recevoir l'ensemble du matériel de vote.
Concernant les élèves confiés à un tiers accomplissant tous les actes usuels relatifs à la surveillance et à l'éducation de l'enfant, ce tiers exerce, à la place des parents, le droit de voter et de se porter candidat aux élections. Ce droit de suffrage est non cumulatif avec celui dont il disposerait déjà au titre de parent d'un élève inscrit dans l'établissement scolaire.
Dans le second degré, les parents d'élèves scolarisés en classe post-baccalauréat sont électeurs et éligibles.
 
Établissement des listes de candidatures
Chaque parent est éligible ou rééligible, sauf dans le cas où il s'est vu retirer l'autorité parentale.
Sont éligibles :
- les personnes titulaires de l'autorité parentale qui sont en principe les parents de l'élève ;
- les tiers accomplissant tous les actes usuels relatifs à la surveillance et à l'éducation de l'enfant ;
- les parents d'élèves scolarisés en classe post-baccalauréat ;
Les personnels des établissements scolaires représentés au sein du conseil d'administration ne sont pas éligibles au titre de leur éventuelle qualité de parent d'élève. Ces personnels sont en effet déjà représentés au conseil d'administration au titre de la catégorie à laquelle ils appartiennent (c'est-à-dire selon le cas : membre de droit, personnalité qualifiée, personnels d'enseignement et d'éducation, personnel administratif, sociaux et de santé, techniques, ouvriers et de service).
Si un candidat se désiste moins de huit jours francs avant l'ouverture du scrutin, il ne peut être remplacé. Tout cas d'inéligibilité découvert sur une liste doit être signalé au bureau des élections, qui en avisera l'intéressé en vue de sa radiation.
Peuvent déposer des listes de candidats :
- les fédérations ou unions de parents d'élèves, qu'elles soient ou non présentes dans l'établissement ;
- des associations déclarées de parents d'élèves, c'est-à-dire des associations dont l'objet est la défense des intérêts communs des parents d'élèves ;
- des parents d'élèves qui ne se sont pas constitués en associations.
Vous veillerez au strict respect de l'égalité de traitement dans l'affichage et la distribution des documents élaborés par les fédérations, qu'elles soient ou non représentées dans l'établissement. Les listes peuvent ne pas être complètes mais doivent comporter au moins deux noms. Les listes et les déclarations de candidatures doivent parvenir au bureau des élections avant la date limite fixée par le calendrier des opérations électorales. Les candidatures déposées hors délais sont irrecevables.
Sur les listes et les déclarations de candidatures figure :
- soit la mention de la fédération ou de l'association de parents d'élèves qui présente la liste ;
- soit le nom du premier candidat, dans le cas d'une liste présentée par des parents d'élèves non constitués en association.
Concernant la mention de l'appartenance, les candidats figurant sur une liste présentée par une fédération ou une union de parents d'élèves existant au niveau national, ou par une association de parents d'élèves, n'ont pas à mentionner leur appartenance à côté de leur nom.
Les candidats figurant sur une liste d'union ont la possibilité de mentionner à côté de leur nom leur appartenance à l'une des fédérations, unions ou associations mentionnées ci-dessus.
 
Dépôt des listes de candidature
S'agissant du premier degré, l'article premier de l'arrêté du 13 mai 1985 prévoit qu'« à la fin de l'année scolaire ou au début de l'année scolaire suivante, le conseil d'école désigne en son sein une commission [.]Cette commission est chargée d'assurer l'organisation et de veiller au bon déroulement des élections [.] En cas d'impossibilité de constituer cette commission ou en cas de désaccord au sein de celle-ci sur les modalités d'organisation du scrutin, les opérations décrites incombent au directeur d'école [.] ».
La commission, constituée en bureau des élections, arrête le calendrier des opérations électorales qui comprend la date des élections et celles des différents délais (établissement de la liste électorale, dépôt des candidatures.). Par ailleurs, il est rappelé que les listes des candidatures doivent parvenir au bureau des élections au moins dix jours avant la date du scrutin. Ce délai n'a toutefois qu'une valeur indicative. Les délais fixés par le calendrier élaboré par le bureau des élections sont, en toute hypothèse, opposables aux personnes qui souhaitent se porter candidates.
S'agissant du second degré, les déclarations de candidature signées par les candidats doivent être remises dix jours francs avant l'ouverture du scrutin. En conséquence, lorsque les élections sont prévues pour le vendredi 16 octobre, la date limite de dépôt des déclarations de candidatures est fixée au lundi 5 octobre à minuit. Cette date est portée au mardi 6 octobre à minuit lorsque le scrutin a lieu le samedi 17 octobre.
 
Matériel de vote
Les bulletins de vote sont, pour une même école ou un même établissement, d'un format et d'une couleur uniques. Ils mentionnent exclusivement le nom de l'école, les noms et prénoms des candidats, ainsi que le sigle de l'union nationale, de la fédération, de l'association de parents d'élèves qui présente la liste ou le nom du premier candidat pour une liste présentée par des parents d'élèves qui ne sont pas constitués en association.
Ces bulletins, éventuellement accompagnés des textes de profession de foi dont la dimension ne peut excéder une page recto-verso, sont adressés simultanément sous enveloppe cachetée à l'ensemble des parents. Ils peuvent être expédiés par la poste ou distribués aux élèves pour être remis à leurs parents, six jours au moins avant la date du scrutin.
La distribution des documents relatifs aux élections des représentants de parents d'élèves, des bulletins et des professions de foi doit s'effectuer dans des conditions de parfaite égalité de traitement entre toutes les listes, notamment lorsqu'elle s'effectue par l'intermédiaire des élèves.
 
Favoriser le vote par correspondance
Afin d'assurer la meilleure participation possible des représentants légaux à ces élections, le vote par correspondance doit être favorisé. Les conditions de vote par correspondance devront être clairement indiquées dans le matériel de vote transmis aux familles : il est rappelé que cette procédure présente toutes les garanties de confidentialité. En effet, les documents relatifs aux élections comportent, outre la liste des candidats et les professions de foi, trois enveloppes numérotées garantissant l'anonymat du vote.
Le vote par correspondance permet aux représentants légaux de l'élève de voter dès réception du matériel de vote. Afin que le vote par correspondance puisse être pris en compte, l'attention des électeurs doit également être appelée sur la nécessité de prévoir les éventuels retards d'acheminement postal. Le vote par correspondance peut aussi être transmis directement par l'élève sous pli fermé.
Les établissements scolaires sont néanmoins dans l'obligation de constituer un bureau de vote.
 
L'organisation des bureaux de vote
Concernant le premier degré, il convient de veiller à ce que la suppression des cours le samedi matin n'influe pas sur le taux de participation des parents d'élèves, d'une part, en incitant les parents à recourir en priorité au vote par correspondance, et, d'autre part, en privilégiant, dans la mesure du possible, l'organisation des élections le vendredi en fin d'après-midi.
L'amplitude d'ouverture des bureaux de vote doit être de quatre heures minimum et les horaires du scrutin doivent intégrer ou une heure d'entrée ou une heure de sortie des élèves. Les bureaux de vote pourront ainsi être ouverts le vendredi 16 octobre de 16 heures à 20 heures.
Les heures de présence des enseignants assurant la tenue du bureau de vote seront imputées sur les heures qui peuvent être consacrées, notamment, aux relations avec les parents, selon la nouvelle organisation du temps de service des personnels enseignants du premier degré.
L'établissement scolaire doit prendre toute mesure utile afin d'assurer la continuité de l'enseignement dispensé aux élèves lors des opérations de vote.
Les directeurs d'école et chefs d'établissement assurent l'organisation de ces élections et veillent à leur bon déroulement. Aussi les dépenses afférentes à ces opérations électorales ne doivent-elles pas être traitées différemment des autres dépenses de fonctionnement de l'établissement.
Dans la mise en oeuvre de ces procédures, vous veillerez au strict respect de l'égalité de traitement, indispensable au bon déroulement du scrutin. Les services académiques seront un recours en cas de difficulté.
Il est également nécessaire d'informer les parents de l'existence du réseau des médiateurs ; cette information doit être organisée de la manière la plus efficace possible en prenant l'attache du médiateur académique.
La collecte des résultats des élections s'effectuera par voie d'internet selon des modalités et des délais qui vous seront précisés ultérieurement.
 
Je vous remercie de l'attention que vous voudrez bien porter à la mise en oeuvre de ces dispositions afin de favoriser la mobilisation la plus large possible des parents.

Pour le ministre de l'Éducation nationale, porte-parole du Gouvernement
et par délégation,
Le directeur de l'enseignement scolaire
Jean-Louis Nembrini
Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Peep puteaux
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 08:31

Modalités

Note de service n° 2009-081 du 6 juillet 2009
Modalités des élections des représentants de parents d'élèves année 2009-2010

Des droits garantis par décret

Décret n°2006-935 du 28 juillet 2006
Parents d'élèves, associations de parents d'élèves et représentants des parents d'élèves
Circulaire n° 2006-137 du 25 août 2006
Le rôle et la place des parents d'élève
Décret n°2006-1104 du 1er septembre 2006
Contrat de responsabilité parentale

Organisation et déroulement des élections

Note de service n°2009-081 du 6 juillet 2009
Élections des parents d’élèves année 2009–2010 

Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Peep puteaux
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 08:28

Élections des représentants de parents d'élèves
Année 2009-2010

 

Chaque année, les parents d'élève élisent leurs représentants au conseil d'école et au conseil d'administration des collèges et des lycées.  Pour l'année scolaire 2009-2010, les écoles et établissements choisissent selon le cas, le 16 ou le 17 octobre.

 

  • Quel est le rôle de vos représentants ?
  • Quand allez-vous voter ?
  • Comment allez-vous voter ?
  • Qui est l'électeur?
  • Qui est éligible?
  • Qui peut déposer une liste ?
  • Quelle est la composition des listes ?
  • Quel est le mode de scrutin ?
  • Résultats des élections

 Quel est le rôle de vos représentants ?

Les parents d'élèves élus au conseil d'école ou au conseil d'administration d'un établissement du second degré sont membres à part entière de ces instances participatives : ils ont voix délibérative. À la demande des parents, ces mêmes représentants peuvent assurer un rôle de médiateur auprès de la communauté éducative.

Dans le premier degré : le conseil d'école

Le conseil d’école est constitué pour une année scolaire. Il se réunit au moins une fois par trimestre et obligatoirement dans les quinze jours suivant la proclamation des résultats de l’élection des représentants des parents d’élèves. Il :

  • vote le règlement intérieur de l’école et adopte le projet d’école
  • délibère sur les questions d’aménagement du temps scolaire et d’organisations d’activités de soutien
  • donne son avis et fait des suggestions sur le fonctionnement de l’école et de la communauté scolaire
  • donne son accord pour l’organisation d’activités complémentaires, éducatives, sportives ou culturelles
Dans le second degré : le conseil d'administration

Le conseil d’administration est l’organe délibérant de l’établissement. Il se réunit en séance ordinaire à l'initiative du chef d'établissement au moins trois fois par an. Il :

  • fixe les règles d'organisation de l'établissement
  • adopte le budget et le compte financier de l'établissement et le règlement intérieur et le projet d’établissement
  • donne son accord sur les orientations liées au dialogue avec les parents d'élèves et la programmation et les modalités de financement des voyages scolaires
  • délibère sur les questions liées à l'accueil et à l'information des parents d'élèves, les modalités générales de leur participation à la vie scolaire et les questions liées à l'hygiène, à la santé, à la sécurité

Quand allez-vous voter ?

Les élections se dérouleront  soit le 16 octobre, soit le 17 octobre 2009.

Le jour du scrutin est choisi entre ces deux dates par la commission électorale dans le premier degré et par le bureau des élections présidé par le chef d'établissement dans le second degré.

Comment allez-vous voter ?

Vous avez la possibilité d'exprimer votre suffrage au bureau de vote de l'école/de l'établissement fréquenté par votre (vos) enfant(s) ou de voter par correspondance.

Horaires d'ouverture

L'amplitude d'ouverture des bureaux de vote est de quatre heures minimum ; les horaires du scrutin doivent intégrer ou une heure d'entrée ou une heure de sortie des élèves.

Le vote par correspondance
  • Il permet d'éviter les contraintes liées à un déplacement jusqu'au bureau de vote tout en présentant les garanties de confidentialité requises.
  • Les conditions de ce vote sont clairement indiquées dans le matériel de vote transmis aux familles. Les documents relatifs aux élections comportent, outre la liste des candidats et les professions de foi, trois enveloppes numérotées garantissant l'anonymat du vote.
  • Les enveloppes doivent parvenir au bureau de vote avant l'heure de la clôture du scrutin.
  • Le vote par correspondance peut également être transmis directement par l'élève sous pli fermé.

Il est important de rappeler que les écoles et les établissements sont dans l'obligation de constituer un bureau de vote.

Qui est l'électeur ?

Chacun des deux parents est électeur quelle que soit sa situation matrimoniale et sa nationalité, sauf dans le cas où il s'est vu retirer l'autorité parentale.

Lorsqu’un tiers est chargé de l’éducation de l’enfant, il a le droit de voter et d’être candidat à ces élections à la place des parents.

Les personnels des établissements sont également électeurs, s'ils sont parents d'élèves scolarisés dans l'école ou l'établissement où ils travaillent.
Chaque électeur ne dispose que d'une voix, quel que soit le nombre d'enfants inscrits dans le même établissement scolaire.

Qui est éligible ?

Chaque électeur est éligible sauf les personnels parents d’élèves des établissements scolaires éligibles au conseil d’école ou d’administration en raison de leurs fonctions.

Qui peut déposer une liste ?

Peuvent déposer des listes de candidats :

  • les fédérations ou unions de parents d'élèves, qu'elles soient ou non présentes dans l'établissement
  • les associations déclarées de parents d'élèves
  • les parents d'élèves qui ne sont pas constitués en association

Quelle est la composition des listes ?

Les listes peuvent ne pas être complètes.
Chaque liste doit comporter au moins deux noms de candidat et, au plus, le double du nombre de sièges à pourvoir.

Quel est le mode de scrutin ?

L'élection a lieu au scrutin de liste à la représentation proportionnelle au plus fort reste.
Les suppléants sont élus à la suite des titulaires, dans l'ordre de présentation des candidats sur la liste.

Résultats des élections

Si le nombre de représentants des parents élus est inférieur au nombre des sièges à pourvoir :

  • dans le premier degré : les désignations ont lieu par tirage au sort parmi les parents d'élèves volontaires. Le conseil d’école est valablement constitué même si aucun représentant de parents d’élèves n’est élu ou désigné
  • dans le second degré : les sièges demeurés vacants sont pourvus par des élections intervenant dans les mêmes conditions et dans un délai n’excédant pas quinze jours.
Contestations sur la validité des élections

Les contestations sur la validité des opérations électorales n’ont pas d’effet suspensif. Les parents dont l’élection est contestée siègent jusqu’à l’intervention de la décision de l’autorité administrative compétente.

 

Mise à jour : août 2009

© Ministère de l'Education nationale 2006-2009
Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Peep puteaux
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 08:26

Mon rôle de parent d'élève

Les élections des représentants des parents d'élèves

Les parents sont des membres à part entière de la communauté éducative. Ils ont la possibilité de rencontrer les enseignants, les personnels d'éducation et les personnels de direction pour évoquer toute question relative à la scolarité de leur enfant. Ils sont associés à la prise de décision, notamment dans le cadre de leur participation aux différentes instances pour lesquelles ils élisent des représentants.

Quand ?

Les élections des représentants des parents d'élèves au conseil d'école et au conseil d'administration des établissements du second degré auront lieu le vendredi 16 ou le samedi 17 octobre 2009. La date du scrutin est choisie, entre ces deux jours, par la commission électorale dans le premier degré et par le chef d'établissement dans le second degré.
Le vote par correspondance est possible, jusqu'au jour du scrutin.
Bulletin officiel n°30 du 23 juillet 2009

Qui peut voter et se présenter ?

Depuis septembre 2004, chaque parent d'un enfant, quelle que soit sa situation (marié ou non, séparé, divorcé...) est électeur, et éligible, à ces élections (sauf certains cas d'inéligibilité).

Quel mode de scrutin ?

L'élection a lieu au scrutin de liste à la représentation proportionnelle au plus fort reste. Chaque liste doit comporter au moins deux noms de candidat et, au plus, le double du nombre de sièges à pourvoir.

Combien y a-t-il de parents élus dans les écoles et les établissements ?

Dans le premier degré, il y a autant de représentants de parents d'élèves au conseil d'école que de classes dans l'école (environ 240 000 pour l'ensemble des écoles maternelles et élémentaires).

Rôle des représentants de parents d'élèves

Les parents d'élèves élus au conseil d'école ou au conseil d'administration d'un établissement du second degré sont membres à part entière de ces instances participatives : ils ont voix délibérative.

Dans le premier degré, le conseil d'école vote le règlement intérieur de l'école et adopte le projet d'école. Il donne son avis et fait des suggestions sur le fonctionnement de l'école et sur toutes questions intéressant la vie de l'école (intégration des enfants handicapés, activités périscolaires, restauration scolaire, hygiène scolaire, sécurité des enfants ), il peut proposer un projet d'organisation du temps scolaire (rythmes scolaires, semaine de quatre jours, etc.).

Évolution des taux de participation depuis 1991 dans le premier degré
Année scolaire Taux de participation (en %) Écart / Année précédente (en points)

2007-2008(sur 90 % des écoles)

43,70 - 0,89

2006-2007(sur 86,44 % des écoles)

44,59 + 0,88
2005-2006 (sur 81,8 % des écoles) 43,71 - 0, 59
2004-2005 (sur 83,8% des écoles) 44.30 - 6.10
2003-2004 (sur 72% des écoles) 50,40 - 0,83
2002-2003 (*) (*)
2001-2002 (*) (*)
2000-2001 (*) (*)
1999-2000 51,23 + 1,45
1998-1999 49,78 + 0,56
1997-1998 49,22 + 0,59
1996-1997 48,63 + 0,26
1995-1996 47,37 + 0,45
1994-1995 46,92 + 0,24
1993-1994 46,88 + 0,81
1992-1993 45,87 + 0,66
1991-1992 45,21 - 0,54

(*) La remontée d'informations inférieure à 50% des écoles n'a pas permis l'exploitation des résultats.
Source : D.G.E.S.C.O. B3


Mise à jour : juillet 2009  : http://www.education.gouv.fr/cid22142/les-elections-des-representants-des-parents-d-eleves.html

Évolution des taux de participation aux élections des représentants des parents d'élèves depuis 1991 dans le second degré
Année scolaire Taux de participation (en %) Écart / Année précédente (en points)
2008-2009 26,35 - 0,07
2007-2008 26,42 - 0,73
2006-2007 27,15 + 0,43
2005-2006 26,72 - 1,65
2004-2005 28,37 - 2,12
2003-2004 30,49 + 0,38
2002-2003 30,11 - 0,64
2001-2002 30,75 - 2,01
2000-2001 32,76 - 0,24
1999-2000 33,00 + 1,65
1998-1999 31,35 - 0,68
1997-1998 32,03 - 0,21
1996-1997 32,24 + 1,48
1995-1996 30,76 - 0,07
1994-1995 30,83 - 1,06
1993-1994 31,89 + 1,79
1992-1993 30,10 - 1,13
1991-1992 31,23 - 0,91

Source : D.G.E.S.C.O. B3

Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Peep puteaux
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 08:21
  Circulaire de rentrée 2009


La circulaire relative à la préparation de la rentrée scolaire 2009 du 20/05/09 est parue au BO n° 21 du 21 mai 2009.

Elle est structurée autour de 15 priorités.

1- Voie professionnelle

A la rentrée 2009, le bac professionnel se prépare désormais en 3 ans. L'offre des CAP sera également renforcée.
L'accompagnement personnalisé figure dans les grilles horaires au même titre que les enseignements obligatoires. Il sera mobilisé notamment au profit des élèves rencontrant des difficultés, aux élèves souhaitant utiliser les passerelles entre les spécialités, et ceux ayant le projet de poursuivre des études supérieures.
Le développement des lycées des métiers va se poursuivre.

2- Pratique des langues vivantes

La maîtrise des langues vivantes, notamment leur pratique orale, fait désormais partie des compétences indispensables. Les sections européennes et les sections de langues orientales seront développées. L'enseignement des langues sera renforcé au collège, par la multiplication des classes bilangues (dont l'anglais). L'apprentissage de l'allemand demeure prioritaire.
Des stages d'anglais gratuits doivent être proposés, pour tous les lycéens pendant les vacances scolaires.
La mobilité des élèves et des enseignants sera favorisée dans le cadre de partenariats.

3- Développement de l'éducation culturelle et artisitique

L'histoire des arts est intégrée dans les programmes du primaire applicables à la rentrée 2008 et dans les programmes du collège applicables à la rentrée 2009.
Le développement des pratiques artistiques et culturelles est encouragé, notamment par le développement de partenariats.

4- Education au développement durable

Les nouveaux programmes du primaire, du collège et du lycée professionnel donnent une place importante à l'éducation au développement durable. Un programme national de pilotage permettra également la formation des enseignants et des personnels techniques et d'encadrement.
La démarche E3D (établissements en démarche de développement durable) sera encouragée.
L'opération "L'Ecole agit pour le développement durable" est reconduite pour l'année scolaire 2009-2010.

5- Accès et usage des technologies numériques éducatives

Le développement des espaces numériques de travail est prioritaire. Les cahiers de textes numériques, alternative au cahier de texte papier, devront être généralisés.
Le portail PrimTICE et la plate-forme de formation Pairform@nce sont deux outils qui seront mis à la disposition des enseignants et leur apporteront des ressources pédagogiques et la possibilité de mutualiser leurs expériences.
5 000 écoles rurales seront équipées. Les échanges par visioconférence avec des établissements scolaires européens seront développés, notamment dans le cadre du programme européen "e-Twinning".
Enfin les technologies devront permettrent d'apporter des ressources numériques aux élèves porteurs d'un handicap.

6- Lutte contre la violence et les discriminations

L'importance de l'éducation civique doit être réaffirmée. Les nouveaux programmes l'intègrent d'ailleurs dans le socle commun de connaissances et de compétences.
La plus grande vigilance et la plus grande fermeté sont demandées à l'égard des toutes les formes de racisme, d'antisémitisme, d'homophobie et de sexisme. Les règlements intérieurs doivent impérativement mentionner le refus de toutes les formes de discrimination.
A partir de la fin de l'année scolaire en cours, la campagne d'affichage "Parler de sa différence" organisée dans les lycées sensibilisera la communauté éducative à la lutte contre l'homophobie.
La prévention de la violence est également une priorité. Une vigilance particulière devra viser les jeux dangereux.
Les élèves en situation de danger dans leur famille devront faire l'objet de repérages et de signalements.

7- Santé des élèves

Les projets d'école doivent contenir un volet sur l'apprentissage des règles élémentaires d'hygiène, notamment face aux risques épidémiques.
Un programme d'actions devra être organisé autour des thématiques suivantes : éducation à la sexualité (protection contre le VIH, distributeurs de préservatifs), prévention des conduites addictives (drogues, alcool), éducation à la nutrition (distribution de fruits), pratique régulière de l'activité physique, sensibilisation aux bonnes postures, formation aux premiers secours.

8- Choix de l'orientation

Les lycéens doivent être informés et soutenus dans leurs projets d'orientation et leurs engagements.
L'accès du plus grand nombre aux classes préparatoires aux grandes écoles doit encouragé.
Pour une information à jour et de qualité, l'ONISEP mettra en place à la rentrée 2009 un service personnalisé d'aide à l'orientation par téléphone et par Internet, accessible aux élèves et aux familles.
Les entretiens personnalisés d'orientation sont généralisés à tous les niveaux concernés (3ème, 1ère, terminale). Le parcours de découverte des métiers et des formations sera mis en place à la rentrée 2009 et devra être généralisé.
Une banque de stages sera créée dans chaque académie.

9- Appréciation de l'acquisition des connaissances et des compétences

Le nouveau livret scolaire attestera la maîtrise des connaissances et des compétences du socle commun aux deux premiers paliers (fin du CE1 et fin du CM2).
Les inspections d'académie devront s'assurer de la bonne articulation des différents dispositifs d'aide aux élèves.
A compter de la session 2010, le diplôme national du brevet comportera deux séries (enseignement général et professionnel) et permettra d'attester la maîtrise des sept connaissances du socle commun. Il comprendra une épreuve d'histoire des arts. Une certification optionnelle en langue régionale sera possible.

10- Nouveaux services éducatifs

L'accompagnement éducatif, dans les écoles de l'éducation prioritaire et tous les collèges,  pour les élèves qui le souhaitent sera renouvelé. Le dispositif de réussite scolaire sera reconduit dans 200 lycées professionnels.

11 - Education artistique et culturelle

L'éducation artistique et culturelle (pratique artistique et histoire des arts) doit être intégrée dans les projets d'établissement. L'ouverture des classes aux artistes et aux oeuvres doit être favorisée.
L'histoire des arts est inscrite dans tous les programmes, du primaire au lycée professionnel.

12 - Scolarisation des élèves handicapés

La scolarisation des élèves handicapés en milieu ordinaire demeure la priorité.
200 nouvelles unités pédagogiques d'intégration (UPI) seront créées. La formation des auxilaires de vie scolaire se poursuit et leur expérience valorisée.
Les cours en langue des signes seront possibles en collège et lycée. Les programmes du primaire ont été transcrits en braille.
L'aménagement des épreuves d'éxamen se poursuit.

13 - Elèves en grande difficulté et élèves socialement défavorisés

Les nouvelles orientations pédagogiques des SEGPA et des EREA visent à permettre aux élèves d'acquérir les connaissances et les compétences du socle commun, et aider les élèves, dès la classe de 5ème, à accéder à une formation diplômante, correspondant à l'offre actuelle des métiers et des formations.

L'assouplissement de la carte scolaire dans le second degré doit favoriser une plus grande mixité sociale. Les familles des élèves concernés par les critères prioritaires doivent être informées des possibilités qui leur sont offertes.
Dans le cadre du plan "Espoir banlieue", un répérage des lycées les plus dégradés sera poursuivi.

14 - Prévention de l'absentéisme et du décrochage scolaire

La lutte contre le décrochage est une priorité absolue.
5 000 nouveaux médiateurs de réussite scolaire seront recrutés par les établissements pour participer à la lutte contre l'absentéisme scolaire.

15 - Parents d'élèves

Chaque école et établissement devra organiser l'accueil des parents et leur assurer l'effectivité de leurs droits d'information et d'expression. Leur participation à l'élection de leurs représentants sera encouragée, en particulier dans le second degré.
Les observations des parents devront être prises en compte, dans la mesure du possible, dans l'élaboration de la liste des fournitures, dans un souci de réduction des dépenses des familles.

Télécharger le texte intégral de la circulaire et ses annexes

Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Peep puteaux
commenter cet article
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 17:46

L'hyperactivité touche 3,5 % des petits Français de 6 à 12 ans. C'est le résultat d'une étude menée auprès de 1 012 foyers de l'Hexagone qui sera dévoilée aujourd'hui à l'occasion de la Journée nationale de lutte contre cette maladie. "Jusqu'à présent, nous n'avions pas de chiffre précis concernant cette pathologie en France", affirme le docteur Michel Lecendreux, pédopsychiatre à l'hôpital parisien Robert-Debré, auteur de l'étude. Véritable pathologie, le trouble déficit de l'attention/hyperativité (appelé TDAH) n'a rien à voir avec l'agitation de certains enfants simplement turbulents. "Pour qu'un tel diagnostic soit établi, il faut que trois symptômes soient réunis, poursuit le spécialiste : l'hyperativité, l'impulsivité et l'inattention, le tout depuis au moins six mois."
 
- Agitation et troubles de l'attention.
- Traitement médicamenteux et suivi médical
   L'éducation des parents n'y est pour rien. En cause, un dysfonctionnement de la dopamine, une hormone du cerveau. le traitement consiste dans la prise de médicaments - le plus connu étant la Ritaline - et un suivi psychothérapeutique, comme une thérapie comportementale pour aider l'enfant à vivre avec ses troubles.
- De l'aide pour les parents aussi : méthode Barkley au CHU de Strasbourg. Il n'existe en France que quatre centres de ce type *. "On nous a appris à parler à notre enfant autrement qu'en le grondant. J'étais devenue plus un gendarme qu'une maman. Grâce à ce stage, j'ai un autre regard sur mon fils et j'ai des trucs et astuces pour être de nouveau la maman dont il a besoin".
 
* De nombreuses informations disponibles sur le site de l'Association française HyperSupers : www.tdah-france.org

 

Le Parisien 22/09/09

Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans handicap-santé et école
commenter cet article
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 11:16

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le virus de la grippe H1N1 se propage plus rapidement en France que dans le reste de l'Europe.


Après la Grande Bretagne et l'Espagne cet été, c'est en France que le virus de la grippe H1N1 progresse le plus rapidement en Europe. Avec plus de 100 000 nouveaux cas suspect par semaine, l'Hexagone « est le pays d'Europe où il y a le plus de cas actuellement», explique Gregory Hartl, porte-parole de l'OMS (Organisation mondiale de la santé).


«L'activité grippale reste basse en général en Europe et en Asie, à l'exception de la France, qui signale des augmentations de maladies grippales au dessus du niveau d'épidémie de grippe saisonnière», indiquent les experts de l'OMS dans leur bilan hebdomadaire sur la pandémie.


Mercredi, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, avait d'ailleurs estimé qu'on pouvait considérer que l'épidémie de grippe H1N1 avait commencé en France métropolitaine.
Un pic épidémique fin octobre
Dans son dernier état de situation publié mardi, l'Institut de veille sanitaire français (INVS) fait état de 164 cas de grippe pour 100 000 habitants, soit le double du seuil épidémique de 84 cas pour 100 000 habitants. Le nombre de nouveaux cas de grippe en France métropolitaine (début brutal d'une fièvre supérieure à 39°C, courbatures, signes respiratoires comme une toux) a ainsi été estimé à 103 000 pendant la semaine du 7 au 13 septembre.
Selon Françoise Weber, directrice de l'INVS, «on peut s'attendre à une hausse progressive du nombre de cas pendant trois à quatre semaines pour atteindre un période de pic épidémique fin octobre, début novembre, mais c'est une alchimie complexe». Et la médecin de préciser «qu'il est difficile d'expliquer pourquoi ça démarre» : «Il y a tellement de facteurs en jeu, estime-t-elle, les calendriers scolaires, les modes de vie, la densité de population... c'est difficile à dire, mais à un moment, tout est réuni pour que ça démarre.»
Si en France, les tests pour identifier les virus en cause ne sont pas réalisés, la précocité et l'ampleur de l'épidémie laissent à penser aux spécialistes de l'OMS qu'elle est largement due au nouveau virus H1N1, responsable dans le monde d'environ 60% des cas de grippe.
3 486 morts dans le monde
Le dernier bilan français, vendredi, reste à 27 malades décédés de la grippe H1N1, mais les autorités françaises n'entendent pas passer dans l'immédiat en niveau 6 d'alerte pandémique, estimant que «l'impact de l'épidémie ne le justifiant pas pour l'instant». Dans le monde, le virus a tué a grippe au moins 3 486 personnes dans le monde depuis l'apparition du nouveau virus en mars-avril, a annoncé l'OMS vendredi, soit une augmentation de 281 décès par rapport au précédent bilan publié il y a une semaine par l'organisation.
Au total, l'OMS a eu connaissance de 296 471 cas avérés par des analyses en laboratoire  - contre 277.607 la semaine dernière - mais ce chiffre semble bien en deçà de la réalité : les pays les plus affectés ne procèdant plus à des analyses systématiques.

 

FW: Le Parisien 18/09/09

Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans handicap-santé et école
commenter cet article
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 16:02

Pour une défense des droits spécifiques des enfants !


A l’aube du 20ème anniversaire de la ratification de la convention internationale des droits de l’enfant, la PEEP, au service des enfants et de leur famille, s’étonne de la brusque suppression des missions spécifiques de la Défenseure des enfants, qui devront dorénavant être intégrées dans un cadre plus généraliste de « Défenseur des droits ».

La PEEP comprend que des réformes institutionnelles puissent être nécessaires par souci d’efficacité mais il est évident que celles-ci ne doivent pas l’être au détriment de la prise en compte très particulière et ciblée des droits des enfants.

La PEEP demande expressément que la défense et la promotion des droits fondamentaux des enfants soient garanties dans un cadre spécifiquement dédié.


Le 18 septembre 2009 

 
Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Peep puteaux
commenter cet article

Présentation

  • : PEEP de Puteaux
  • PEEP de Puteaux
  • : Association de Parents d'élèves de Puteaux (PEEP de Puteaux 92800).
  • Contact

Recherche

Archives Des Articles

Articles Récents

  • brocante 19 Nov 2016
    Le samedi 19 novembre 2016, le vide grenier des enfants sera organisé par la PEEP de Puteaux dans la salle des colonnes de l'hôtel de ville Dédiée à la vente de jouets, jeux, livres, vêtements et équipements sportifs pour enfants de 0 à 15 ans, cette...
  • Dossier inscription brocante novembre 2016
    Lien vers le dossier d'inscription pour la brocante du 19 novembre 2016 : https://mon-partage.fr/f/p0W3TzWv/
  • BROCANTE ANNULEE
    En cette période incertaine, suite aux attentats en Europe et dans le monde et suite aux enquêtes et arrestations en France même, la PEEP de Puteaux a décidé d’annuler le marché des enfants d’Avril à l’école Pyramide. Vous êtes nombreux à nous avoir fait...
  • SOS élèves sans enseignants
    Bonjour à toutes et à tous, Tenant compte des "Alertes" concernant le non remplacement des professeurs absents, il a semblé judicieux à la PEEP 92 de lancer une pétition sur l'ensemble du département L'ensemble des associations PEEP du département a été...
  • BROCANTE DU 10 AVRIL à PYRAMIDE (il reste des places)
    Le dimanche 10 avril 2016, la brocante des enfants sera organisée par la PEEP de Puteaux dans le hall de l'école Pyramide. Dédiée à la vente de jouets, jeux, livres, vêtements et équipements sportifs pour enfants de 0 à 15 ans, cette braderie réunira...
  • Diplôme national du brevet, baccalauréat, CAP et BEP : les dates des examens 2016
    Retrouvez les dates des examens du diplôme national du brevet, du baccalauréat, du certificat d'aptitude professionnelle (CAP) et du brevet d'études professionnelles (BEP) 2016, publiées au Bulletin officiel du 3 décembre 2015. Diplôme national du brevet...
  • Forum de la Famille et de la Parentalité : harcèlement et cyberharcèlement des ados - 20 et 21 novembre 2015
    Forum de la Famille et de la Parentalité : harcèlement et cyberharcèlement des ados - 20 et 21 novembre 2015 * le 21 novembre 2015 - INSCRIPTIONS Parents-Familles : http://lrvp.org/forumfamille30Ons2kXs Cette année les enfants et les adolescents peuvent...
  • Attentats - comment en parler à vos enfants
    Comment expliquer l'inexplicable à nos enfants, des spécialistes se sont penchés sur la question, voici quelques réponses en ligne pour vous, pour eux. Mon quotidien : http://www.playbacpresse.fr/?utm_source=facebook&utm_medium=banni%C3%A8re&utm_campaign=EDSPEMQ...
  • vendredi 13 novembre 2015 ...
    Nous sommes profondément bouleversés par les attentats terribles qui viennent de nous frapper. Nos pensées vont vers chaque famille touchée dans sa chair par ce drame atroce. Nous leur présentons toutes nos condoléances. Liberté, égalité, fraternité sont...
  • Un statut de parent délégué : Enfin !!!
    Nous sommes des milliers à exercer de manière bénévole la tâche difficile de représenter, conseiller, informer les parents d’élèves dans les écoles, collèges, lycées et toutes les instances de l’éducation nationale. Ce matin, enfin notre mission a été...