Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 08:32

En janvier, le ministère de l'Éducation réalisait un test grandeur nature sur l'ensemble des élèves de CM2. L'exercice a permis de classer les élèves en quatre catégories selon leurs acquis dans deux matières : le français et les mathématiques. Que valent les CM2 français ? Quelles académies obtiennent les meilleurs résultats ? Classement.
 ©  L'Internaute Magazine

 
L'académie de Paris arrive première du test national des CM2. La moitié des élèves a eu 42 bonnes réponses ou plus sur 60 en français et 25 bonnes réponses ou plus sur 40 en mathématiques. 


 Français :  

Acquis solides : 60 %

Bons acquis : 24 %

Acquis fragiles : 12 %

Acquis insuffisants : 4 %


 Mathématiques :  

Acquis solides : 45 %

Bons acquis : 29 %

Acquis fragiles : 16 %

Acquis insuffisants : 10 %


 

Dans l'académie de Rennes, la moitié des élèves ont eu 40 bonnes réponses ou plus sur 60 en français et 25 bonnes réponses ou plus sur 40 en mathématiques.
 

 Français :  

Acquis solides : 52 %

Bons acquis : 31 %

Acquis fragiles : 14 %

Acquis insuffisants : 3 %


 Mathématiques : 

 

Acquis solides : 42 %

Bons acquis : 31 %

Acquis fragiles : 18 %

Acquis insuffisants : 9 %


 
 
 
 

Dans l'académie de Bordeaux,  la moitié des élèves ont eu 40 bonnes réponses ou plus sur 60 en français et 25 bonnes réponses ou plus sur 40 en mathématiques.


 Français :  

Acquis solides : 52 %

Bons acquis : 30 %

Acquis fragiles : 14 %

Acquis insuffisants : 4 %


 Mathématiques : 

Acquis solides : 43 %

Bons acquis : 31 %

Acquis fragiles : 17 %

Acquis insuffisants : 9 %


 

Dans l'académie de Toulouse, la moitié des élèves ont eu 40 bonnes réponses ou plus sur 60 en français et 25 bonnes réponses ou plus sur 40 en mathématiques.

 Français :  

Acquis solides : 52 %

Bons acquis : 30 %

Acquis fragiles : 14 %

Acquis insuffisants : 4 %


 Mathématiques :  

Acquis solides : 43 %

Bons acquis : 30 %

Acquis fragiles : 17 %

Acquis insuffisants : 10 %


 

Dans l'académie de Corse, la moitié des élèves ont eu 41 bonnes réponses ou plus sur 60 en français et 25 bonnes réponses ou plus sur 40 en mathématiques.


 Français :  

Acquis solides : 56 %

Bons acquis : 25 %

Acquis fragiles : 13 %

Acquis insuffisants : 6 %


 Mathématiques : 

 

Acquis solides : 44 %

Bons acquis : 28 %

Acquis fragiles : 17 %

Acquis insuffisants : 11 %



Pour la suite du classement : http://www.linternaute.com/actualite/education/dossier/test-des-cm2-les-resultats-par-region/niveau-des-cm2-qui-sont-les-meilleurs.shtml

A noter :


Dans l'académie de Versailles, la moitié des élèves ont eu 38 bonnes réponses ou plus sur 60 en français et 23 bonnes réponses ou plus sur 40 en mathématiques.
 

 Français :  

Acquis solides : 47 %

Bons acquis : 30 %

Acquis fragiles : 17 %

Acquis insuffisants : 6 %

 
 Mathématiques : 

 

Acquis solides : 35 %

Bons acquis : 30 %

Acquis fragiles : 20 %

Acquis insuffisants : 15 %

 

 


Dans l'académie de Créteil, la moitié des élèves ont eu 36 bonnes réponses ou plus sur 60 en français et 21 bonnes réponses ou plus sur 40 en mathématiques.


 Français : 

Acquis solides : 38 %

Bons acquis : 32 %

Acquis fragiles : 22 %

Acquis insuffisants : 8 %


 Mathématiques : 

Acquis solides : 27 %

Bons acquis : 30 %

Acquis fragiles : 23 %

Acquis insuffisants : 20 %

Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Actualité
commenter cet article
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 08:28

Selon le ministère, les résultats des tests effectués en janvier dans
toutes les écoles de France serviront à aider au soutien des écoliers en
difficulté.
Bon niveau. Tel est le constat dressé par le ministère de l'Education nationale au vu des évaluations réalisées en janvier en français et en mathématiques auprès des élèves de CM2. En vertu de ce test, réalisé auprès de 700 000
écoliers, quelque 45 % des élèves ont des acquis très solides en français - soit plus de 40 bon?nes réponses sur les 60 que contenait ce test - tandis que 30 % ont de bons acquis - de 30 à 40 réponses. À l'autre extrémité, seuls 7 % ont moins de 20 bonnes réponses. En mathématiques, la situation est moins brillante, puisque les élèves en grande difficulté constituent 15 % des effectifs, tandis qu'ils ne sont plus que 35 % à avoir des acquis très solides.
Publié en août 2007, un rapport du Haut Conseil de l'éducation sur l'école primaire concluait que 25 % des élèves avaient des acquis fragiles à la fin du primaire tandis que 15 % des élèves avaient des difficultés sévères ou très sévères. Selon Gilles Moindrot, secrétaire général du syndicat Snuipp : «Le fait de dire que les élèves sont meilleurs en français qu'en mathématiques dépend totalement de la difficulté des exercices !»


«Indicateurs de réussite»

Au total, depuis janvier, le ministère a finalement pu traiter plus de 550 000 évaluations sur les quelque 700 000 élèves de CM2. Un niveau de remontée jugée «tout à fait satisfaisant et suffisamment important pour tirer d'utiles observations», selon Jean-Louis Nembrini, directeur général de l'enseignement scolaire.
En janvier, le test avait en effet soulevé des critiques de la part d'enseignants et directeurs d'école, qui jugeaient inapproprié de faire passer au mois de janvier un test portant sur l'ensemble du programme de CM2, les élèves n'ayant pas encore abordé tous les points du programme.
Certains enseignants avaient du coup décidé de faire preuve de «désobéissance pédagogique» en ne faisant pas répondre les élèves sur les points non étudiés du programme. Du coup, ces tests n'ont pu être validés. Dans le détail, le ministère publie sur son site Internet les résultats de ces évaluations académie par académie, tout en se refusant de le faire établissement par établissement, comme cela avait été évoqué il y a plusieurs mois et par souci de ne pas stigmatiser les écoles. Pour Jean-Louis Nembrini, directeur général de l'enseignement scolaire,
l'étude des résultats doit aller plus loin. «Afin d'aider les élèves en difficulté, cette évaluation fournit un profil pour chaque élève en français et en mathématiques à partir de dix indicateurs de réussite», a-t-il détaillé lundi. Ces indicateurs vont, pour le français, de la lecture à l'orthographe, et pour les mathématiques, de la connaissance des
nombres à la géométrie.
La réforme de l'école primaire, en supprimant les cours le samedi a ainsi instauré deux heures de soutien hebdomadaire pour les élèves en difficulté. De son côté, l'académie de Créteil va ainsi présenter mardi un
calendrier très précis de remise à niveau ainsi qu'un partenariat avec l'Académie française.

Aude Sérès
30/03/2009 le figaro

Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Presses
commenter cet article
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 10:15

On n’aère pas assez les classes

L’observatoire de la qualité de l’air dresse un constat alarmant :
l’atmosphère est plus polluée dans les écoles qu’à l’extérieur. Une étude inédite est lancée dans 150 établissements…

 

Frédéric Mouchon et Jila Varoquier | 31.03.2009


L’air des salles de classe est-il irrespirable ? Après la révélation la
semaine dernière de niveaux de pollution anormalement élevés dans des
crèches, c’est aujourd’hui l’atmosphère respirée à l’intérieur des
établissements scolaires qui suscite l’inquiétude de la secrétaire d’Etat
à l’Ecologie.

Chantal Jouanno lancera donc cette année une enquête dans 150 écoles ou
crèches pour y mesurer la qualité de l’air intérieur et le type de
polluants auxquels sont soumis quotidiennement les enfants (lire ci-contre
son interview) .
Sans attendre les résultats de cette étude inédite, l’observatoire de la
qualité de l’air intérieur dresse déjà un constat préoccupant. « Les
études déjà menées sur la pollution de l’air montrent que la concentration
des polluants est généralement plus importante dans les classes qu’à
l’extérieur, souligne l’observatoire. Les performances scolaires des
élèves, déclinées en termes de temps de réaction, de notes obtenues ou
d’absentéisme sont affectées par des taux de renouvellement d’air faibles.
»

«Nous avons perdu l’habitude de renouveler l’air »

Plusieurs études internationales, ciblées sur les bureaux, ont aussi
montré une relation entre la mauvaise ventilation d’une pièce et la
survenue de maux de tête, de fatigue, de gênes respiratoires.
L’observatoire constate que les professeurs des écoles, « autrefois
sensibilisés à la nécessité de ventiler les classes, ne sont plus
aujourd’hui amenés à ouvrir les fenêtres des salles de classe pour
renouveler l’air dans des bâtiments où le plus souvent aucun système de
ventilation n’est installé ».
L’observatoire de la qualité de l’air a testé pendant plusieurs mois, dans
six établissements recevant des enfants, un boîtier indiquant, à partir de
diodes lumineuses, le niveau de confinement de la pièce.
« Cet appareil permet de savoir si une pièce a besoin ou non d’être aérée,
souligne Séverine Kirchner, coordinatrice scientifique auprès de
l’organisme. Il sera installé en septembre dans une centaine
d’établissements et nous lançons dans la foulée un questionnaire pour
savoir quels sont les freins à l’ouverture des fenêtres dans les classes.
» « On peut trouver un millier de raisons, mais nous avons tout simplement
perdu l’habitude de renouveler l’air, reconnaît Sylvie Boucher, directrice
de l’école maternelle de la place des Vosges, à Paris. En fait, c’est
surtout par sécurité que nous évitons d’ouvrir les fenêtres.
Habituellement, nous avons des entrebâilleurs qui permettent d’entrouvrir
les vitres. Malheureusement, notre école étant un peu vieille, ils sont
tous cassés ! Et ouvrir en grand une fenêtre peut très vite tourner au
drame. » « Il y a quelques années, j’ai eu dans une de mes classes un cas
de défenestration, raconte Raïssa, maîtresse d’école en petite section. Je
vous assure que, depuis, air ou pas, je m’assure que les fenêtres sont
bien fermées. »

Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Presses
commenter cet article
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 10:13
-Plus  du tiers des élèves de CM2 sont d'un très bon niveau mais 7% en français et 15% en mathématiques sont en très grande difficulté, selon les résultats d'une évaluation nationale mise en place par le gouvernement.

Ces évaluations ont été réalisées en janvier et les résultatss ont été rendus publics hier :
en français  :
7% des élèves ont eu moins de 20 bonnes réponses sur 60,
18% de 20 à 29,
30% de 30 à 39 et
45% de 40 à 60.
En mathématiques, ils sont : 
15% à avoir eu moins de 14 bonnes réponses sur 40,
20% en ont eu entre 14 et 19,
30% entre 20 et 26 et
35% plus de 26.

Le Parisien 31/03/09
Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Presses
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 09:03
"Nous sommes confrontés à une tension particulière. Nous devons passer à
la vitesse supérieure", énonce d'emblée Alain Boissinot. Après les
violences commises la semaine dernière par une bande sur un proviseur au
collège Pablo-Picasso de Garges-les-Conesse (Val-d'Oise), le recteur
d'académie de Versailles (Essonne, Hauts-de-Seine, Val d'Oise, Yvelines) a
annoncé, hier après-midi, sept mesures pour lutter contre les intrusions
dans les établissements scolaires.
- Vingt établissements "ciblés". Une liste des 20 établissements les plus
concernés par ces phénomènes de violence est en cours d'élaboration. "Le
collège Pablo-Picasso en fera partie, ce n'est pas un scoop", révèle le
recteur. Les points sensibles se concentreraient principalement dans l'est
du Val-d'Oise et dans l'est da l'Essonne. "Ils bénéficieront d'un
traitement privilégié mais on ne va pas s'arrêter aux 20, les 580 autres
collèges et lycées de l'académie seront concernés car personne ne peut
considérer être à l'abri de ce type de risques."
- Un diagnostic de sécurité. Avec les mairies et les forces de l'ordre, le
rectorat va passer en revue les systèmes de sécurité de chaque
établissement scolaire, avec la possibilité, en cas de défaillance,
d'aménager des systèmes de vidéosurveillance, des portails...
- Du personnel en plus. A la rentré de septembre, 60 médiateurs et 100
assistants d'éducation supplémentaires devraient être affectés au
renforcement des moyens de surveillance dans les établissements qui en
auront le plus besoin.
- Le policier référent généralisé. La fonction du policier référent,
initiée en 2006 dans les Hauts-de-Seine, avec la possibilité d'intervenir
à la demande du chef d'établissement, va être proposée à l'ensemble des
lycées et collèges de l'académie. Ce dispositif avait fait polémique à
l'époque. "Mais, trois ans après, il n'y a plus de problème insiste le
recteur. Tout le monde s'y est fait."
Le Parisien 28/03/09 :
Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Presses
commenter cet article
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 08:39

Mme Sylvie GIRAUX, Infirmière au collège Maréchal Leclerc,
souhaite informer les parents des élèves du primaire d'

une exposition sur la parentalité qui se tiendra

au collège Maréchal Leclerc


le samedi 4 avril au matin.


La cible : Enfants de CM2 qui passeront en 6ème l'année prochaine.

Au programme : Eduquer son enfant, l'autorité et la responsabilité desparents.

Deux infirmières, dont Mme GIRAUX, accueilleront les parents et parleront de l'exposition.

Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Actualité
commenter cet article
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 15:55

L’Ecole des Parents

 

 

 

 

Lieu : ECOLE MATERNELLE REPUBLIQUE

 

 

Jeudi 26 mars 2009

20h30 à 22h

 

 

 

Soirée

« Le passage au CP »

 

Ouverte à tous les Parents de la ville de Puteaux

 

Objectif : Informer tous les parents d’élèves de Puteaux sur cette étape importante de la scolarité de leurs enfants

 

Agenda / Thèmes :

·         Missions de l’école Maternelle et de l’école Elémentaire

·         Différences entre la classe de Grande Section et le CP ?

·         Que fait-on en CP ? Evolution de la journée, rythme de l’enfant

·         Comment préparer l’enfant et ses parents pour la rentrée « à la grande école » ?

·         Fournitures : Quels sont les besoins ? Comment limiter le poids des cartables ?

·         Partie administrative : Période d’inscription, Documents administratifs, …

 

Intervenants :

Directrices d’école maternelle et primaire

Enseignant(e)s

Représentant(e)s du RASED

Représentant(e)s de la Mairie de Puteaux

Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Peep puteaux
commenter cet article
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 15:54

 

Programme des jeudis de

l’Ecole des Parents

 

 

Février 2009 :

« Les ados et la violence parlons-en ! »

 

Mars 2009 :

Le 12: « Découverte de l’école Benoit Mâlon élémentaire » - Ecole Benoit Malon, 20h30

Le 26: « Le passage au CP » Ecole République, 20h30

 

Avril 2009 :

Le 30: « Comment la vie de famille aide-t-elle nos enfants à grandir ?» Palais de la culture, 20h30 

 

Mai 2009 :

le 28 : « L’école de demain – un point sur les nouveautés », Palais de la culture 20h30 -

 

 

 

Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Peep puteaux
commenter cet article
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 12:30

Mille élèves et dix profs en plus

AMORCEE en 2008, la reprise démographique se confirme en 2009, et l'on attend pour la prochaine rentrée quelque  44045 élèves dans les écoles maternelles et élémentaires du département, soit 976 enfants de plus que l'an dernier, a annonce hier l'inspection académique. Les deux principales réunions préparatoires a la rentrée, au cours desquelles sont décidées la majorité des mesures d'ouvertures et de fermetures de clases, ont eu lieu mardi.

 

Maintenir des projets pédagogiques

 

Pour le Syndicat national unitaire des instituteurs et professeurs des  écoles des Hauts-de-Seine (Snuipp 92), le constat est simple : « L'inspection dispose pour l'année scolaire 2009-2010 de dix postes supplémentaires pour près de mille élèves en plus, surtout des arrivées en maternelle. Et encore, on ne tient pas compte des enfants de moins de 3 ans. La rentrée se fera donc au détriment des tout-petits. Et après deux· années de hausse, Le taux d'encadrement - Le nombre de postes compare

Au nombre d'élèves - sera en baisse a la rentrée prochaine : Le ratio sera de 5,12 contre 5,15 en 2008. » Les réunions de mardi ont cependant, selon Le Snuipp, permis de sauvegarder un certain nombre de postes « surnuméraires » affectes aux écoles en zone d'éducation prioritaire, et qui permettent notamment de faire fonctionner des groupes de soutien pour les élèves en difficulté. L'inspection académique souhaitait en supprimer pour récupérer des postes et pouvoir ainsi répondre aux besoins d'autres écoles. Elle les a maintenus « Sous réserve d'un projet pédagogique spécifique dont les effets réels sur la réussite scolaire des élèves concernés seront régulièrement évalués. » Reste qu'avec seulement dix postes supplémentaires pour tout le département, l'inspection a forcement fait de nombreux malheureux. Notamment a Montrouge, la pétition signée lundi matin par les 261 parents de l'école maternelle Marcelin-Berthelot et envoyée a l'inspection a été vaine. L'école accueille aujourd'hui environ 255 enfants dans dix classes. Elle en attend au moins 262 - mais Ies inscriptions ne seront closes que fin avril - en septembre, avec une classe de moins, soit une moyenne de 29 éves par classe.

 

Deux doubles niveaux.

 

« Voila comment on va parquer des enfants de maternelle dans neuf classes de 27 élèves minimum, avec deux doubles  niveaux, s'indigne une maman. Ajoutons a cela que les classes' de moyens et de grands ne bénéficient pas ici de la présence d’Atsem (NDLR: agent territorial employé par la mairie et charge d'aider les maîtresses dans leur classe). » Beatrice habite dans un quartier qu’il elle qualifie la population de «variée a dominante aie » et fait partie de ces parents exaspérés parce que dans leur école, « il ne manque pas grand-chose pour que ya se passe bien, mais il ne faut pas grand-chose non plus pour que ya se transforme en grand gâchis ».

 

Florence Hubin, le parisien 19/03/2009

 

****************************************************************************************************************************

Les ouvertures et fermetures de classes prévues


ECOLES MAT
ERNELLES

• Ouvertures de classes : Asnieres (Henri-Poincare, ZAC Bords-de-Seine), Bagneux (Paul-Vaillant-Couturier), Bois-Colombes (Pierre-Joigneaux), Chiitillon (Gay~ussac, Lingevin-Wallon), Colombes(Langevin-Wallon, Maintenon), Issy (les Chartreux),Le Plessis-Robinson (Louis-Hachette),Meudon (Antoine de Saint-ExupeIy),Montrouge(AInaUIy-Duval,Aristide-Briand, Haut-Mesnil),Nanterre (Danielle-Casanova,Robespierre), Puteaux (Defense 2000, la Pyramide,Republique), Rueil (Jean-de-Ia-Fontaine,Tuck-Stell),Suresnes (Robert-Pontillon,Wilson).

• Fermetures de classes : Asnieres (Bokanowski),Boulogne (Billancourt-Voisins, Silly) ;Clamart (rrivaux),Fontenay (Scarron), Gennevilliers (Henri-WalIon), Issy Ues Epinettes), La Garenne (Andre-Marsault), Levallois (Antoine-de-Saint-ExupeIy,Victor-Hugo), Meudon (Centre, Jean-de-la-FonFontaine),Montrouge (Marcelin-Berthelot) ; Nanterre(Jacques-Decour, Jacques-Prevert, Maxime-Gorki, Pablo-Picasso), N euilly(Madeleine-Michelis), Puteaux (Marius-Jacotot), Rueil (Camus, Louis-Pasteur), Saint-Cloud(Centre), Sceaux (CIos-8aint-Marcel), Suresnes(Cite de l'enfance).

ECOLES ELEMENTAIRES

Ouvertures de classes : Asnieres (Aulaguier,JuIes-FefIy A, ZAC Bords-de-Seine), Bagneux(Maurice-Thorez), Bois-Colombes. (Gramme), Boulogne (Adolphe-Thiers, Casteja,Centre-Ville),Clamart (Leopold-8edar-SanghOl),Colombes (Jean-Jacques-Rousseau, Langevin-Wallon, Leon-Bourgeois A, Marcel-Pagnol),Courbevoie (Logie-Cayla) : Issy (Jules-FefIy, les

Epinettes, Saint-ExulleIy),La Garenne (Jean-Jerphanion),Levallois (Jules-FefIy),Malakoff(Paul-Langevin), Meudon (Auguste-Rodin), Montrouge(Raymond-Queneau, Renaudel A,Renaudel B),Nanterre (Joinville),Puteaux (Marius-Jacotot), Rueil (Tuck-8tellA),Vanves (Leon-Gambetta), Villeneuve (Coubertin B).

• Fermetures de classes : Antony (Blanguemon,Ferdinand-Buisson), Bois-Colombes .(Paul-Bert A), Boulogne (F.-Buisson A, Pierre-Grenier, Fessart, Paris, Saint Denis A, Bezanl;X>n),Chiitenay (JulesNeme), Clamart (Jean-Monnet), Colombes (Tour-d'Auvergne),Courbevoie (Armand-8ilvestre, Jean-de-la~Fontaine),Garches (Gaston-Ramon), Gennevilliers

(Anatole-France, Jean-Luryat), Is~ (Colombiers,Robert-Doisneau), La Garenne (Emest-Renan,Rene-Guest), Levallois (Anatole-France,Georges-Sand), Marnes-la-Coquette OaMarche), Nanterre (Anatole-France, Hemi-Wallon, Honore-de-Balzac, Joliot-Curie, Provinces-Franyaises), Neuilly (Commandant-Charcot B),Puteaux (Republique), Rueil (Claude-Monet, lesBons-Raisins, les Trianons), Saint-Cloud \Montretout),Suresnes (Ie Parc), Vaucresson (Ie.Coteau), Ville-d'Avray (Jean-Rostand).

 

Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Actualité
commenter cet article
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 16:06


Les ados ont perdu deux heures de sommeil par nuit en trente ans. Ils
dorment moins (7 h 45 en moyenne contre 10 heures en 1975)… et moins
facilement.

Le Parisien 18/03/09

 


« Leurs troubles du sommeil sont palpables depuis une petite dizaine
d’années, et explosent depuis trois ans », assure le docteur Sylvie
Royant-Parola, psychiatre et présidente du réseau d’experts Morphée (2). «
Les ados ont toujours lu en cachette à la lampe de poche la nuit. Mais si
cette tendance s’aggrave, ce n’est pas un hasard. Internet, les jeux
vidéo, le téléphone portable, toutes ces technologies interactives
excitantes et absorbantes ont pris trop d’importance le soir. » Selon une
étude publiée par la Caisse primaire d’assurance maladie et le rectorat de
Paris, 82 % des élèves de 3 e se couchent après 22 heures.  Et d’après le
réseau Morphée, 58 % surfent sur Internet et 48 % jouent à un jeu vidéo
après 20 heures.

C’est grave docteur ? L’accumulation de nuits trop courtes finit par
désorganiser durablement le sommeil de nos ados : ils n’arrivent pas à
s’endormir, se réveillent plusieurs fois par nuit, somnolent toute la
matinée… Autant un adulte fatigué peut donner le change au boulot, autant
un lycéen n’y parvient pas dans sa classe. « D’ailleurs, dans les deux
tiers des cas, il y a une dépression associée », insiste le docteur
Royant-Parola. Parfois, l’ado ne dort pas parce qu’il est mal, mais
parfois aussi, il devient dépressif parce qu’il ne dort pas. » Près de 10
% des adolescents gobent des somnifères et beaucoup ne trouvent le sommeil
qu’en fumant du cannabis.

Aux parents d’agir… tôt. « L’ado ne peut pas se raisonner lui-même,
insiste Edith Tartar Goddet, psychologue (3). C’est aux adultes de poser
les limites, d’éteindre les feux. Même s’il faut débrancher les fusibles
pendant une semaine parce que c’est la guerre ! » De fait, à 17 ans, il
devient difficile de l’obliger à éteindre son portable le soir s’il a
toujours dormi avec et s’en sert de réveil. L’idéal est donc d’établir des
bonnes habitudes dès 9 ans : pas d’ordinateur après le dîner (la télé, de
temps en temps, sauf si le film est violent), pas non plus de sport ou de
devoirs entre 20 heures et 22 heures, autorisation de lire un peu, avec
musique en sourdine et lumière tamisée, réveil à heure fixe dans une
maison bien éclairée… Et pas de décalage de plus de deux heures le
week-end. « La grasse matinée ne les repose pas, parce qu’ils se couchent
beaucoup plus tard le samedi et que le sommeil diurne est moins profond »,
conclut le docteur Royant. « En fait, c’est même pire : les ados se
retrouvent en jet-lag (NDLR : décalage horaire au retour d’un voyage) le
dimanche ! »

Repost 0
Published by PEEP Puteaux - dans Presses
commenter cet article

Présentation

  • : PEEP de Puteaux
  • PEEP de Puteaux
  • : Association de Parents d'élèves de Puteaux (PEEP de Puteaux 92800).
  • Contact

Recherche

Archives Des Articles

Articles Récents

  • brocante 19 Nov 2016
    Le samedi 19 novembre 2016, le vide grenier des enfants sera organisé par la PEEP de Puteaux dans la salle des colonnes de l'hôtel de ville Dédiée à la vente de jouets, jeux, livres, vêtements et équipements sportifs pour enfants de 0 à 15 ans, cette...
  • Dossier inscription brocante novembre 2016
    Lien vers le dossier d'inscription pour la brocante du 19 novembre 2016 : https://mon-partage.fr/f/p0W3TzWv/
  • BROCANTE ANNULEE
    En cette période incertaine, suite aux attentats en Europe et dans le monde et suite aux enquêtes et arrestations en France même, la PEEP de Puteaux a décidé d’annuler le marché des enfants d’Avril à l’école Pyramide. Vous êtes nombreux à nous avoir fait...
  • SOS élèves sans enseignants
    Bonjour à toutes et à tous, Tenant compte des "Alertes" concernant le non remplacement des professeurs absents, il a semblé judicieux à la PEEP 92 de lancer une pétition sur l'ensemble du département L'ensemble des associations PEEP du département a été...
  • BROCANTE DU 10 AVRIL à PYRAMIDE (il reste des places)
    Le dimanche 10 avril 2016, la brocante des enfants sera organisée par la PEEP de Puteaux dans le hall de l'école Pyramide. Dédiée à la vente de jouets, jeux, livres, vêtements et équipements sportifs pour enfants de 0 à 15 ans, cette braderie réunira...
  • Diplôme national du brevet, baccalauréat, CAP et BEP : les dates des examens 2016
    Retrouvez les dates des examens du diplôme national du brevet, du baccalauréat, du certificat d'aptitude professionnelle (CAP) et du brevet d'études professionnelles (BEP) 2016, publiées au Bulletin officiel du 3 décembre 2015. Diplôme national du brevet...
  • Forum de la Famille et de la Parentalité : harcèlement et cyberharcèlement des ados - 20 et 21 novembre 2015
    Forum de la Famille et de la Parentalité : harcèlement et cyberharcèlement des ados - 20 et 21 novembre 2015 * le 21 novembre 2015 - INSCRIPTIONS Parents-Familles : http://lrvp.org/forumfamille30Ons2kXs Cette année les enfants et les adolescents peuvent...
  • Attentats - comment en parler à vos enfants
    Comment expliquer l'inexplicable à nos enfants, des spécialistes se sont penchés sur la question, voici quelques réponses en ligne pour vous, pour eux. Mon quotidien : http://www.playbacpresse.fr/?utm_source=facebook&utm_medium=banni%C3%A8re&utm_campaign=EDSPEMQ...
  • vendredi 13 novembre 2015 ...
    Nous sommes profondément bouleversés par les attentats terribles qui viennent de nous frapper. Nos pensées vont vers chaque famille touchée dans sa chair par ce drame atroce. Nous leur présentons toutes nos condoléances. Liberté, égalité, fraternité sont...
  • Un statut de parent délégué : Enfin !!!
    Nous sommes des milliers à exercer de manière bénévole la tâche difficile de représenter, conseiller, informer les parents d’élèves dans les écoles, collèges, lycées et toutes les instances de l’éducation nationale. Ce matin, enfin notre mission a été...