Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 09:05

Calendrier, rythmes scolaires, aides, conseils pratiques, règles, programmes... Tout ce qu’il faut savoir pour commencer l’année scolaire avec service-public.fr.

Calendrier scolaire 2014-2015

L’année scolaire des élèves se déroule du mardi 2 septembre 2014 au vendredi 3 juillet 2015.

Rythmes scolaires

Dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, un décret publié au Journal officiel du 26 janvier 2013 prévoit la mise en place d’une semaine scolaire de 24 heures d’enseignement réparties sur 9 demi-journées (quatre jours et demi) dans les écoles maternelles et élémentaires.

Garderie, centre de loisirs et centre aéré

Les structures d’animation sans hébergement, appelées garderies scolaires, centres de loisirs ou centres aérés, accueillent des enfants et des adolescents hors temps scolaire. Elles permettent aux enfants et aux adolescents de pratiquer des activités de loisirs et de détente.

Liste des fournitures scolaires recommandées

Dans le cadre de l’aide aux familles, le ministère de l’éducation nationale indique la liste des fournitures scolaires recommandées. Cahiers, stylos, trousse, ou encore règle : cette liste comporte une quarantaine de fournitures de base, les professeurs étant invités à s’y référer pour élaborer la liste des fournitures demandées aux élèves.

Allocation de rentrée scolaire

L’allocation de rentrée scolaire (ARS) est versée aux familles à compter du 19 août 2014 (ou dès réception du justificatif nécessaire pour les apprentis et les étudiants salariés). Les montants de l’ARS sont de :

  • 362,63 euros pour un enfant de 6 à 10 ans,
  • 382,64 euros pour un enfant de 11 à 14 ans,
  • 395,90 euros pour un enfant de 15 à 18 ans.
Bourses de collège

Les montants des bourses de collège varient en fonction des ressources de la famille et du nombre d’enfants. Les dates limites de dépôt des dossiers de demande de bourse pour l’année scolaire 2014-2015 sont fixées :

  • au 30 septembre 2014 pour les établissements d’enseignement public et les établissements privés,
  • au 5 novembre 2014 pour les élèves inscrits au centre national d’enseignement à distance.
Bourses de lycée

La bourse des lycées est accordée, sous condition de ressources, à la famille d’un lycéen. Son montant dépend des ressources et des charges de la famille et est exprimé en parts. Le nombre de parts varie de trois à dix en fonction des ressources et des charges des familles. Le montant de la part est de 45,30 euros à la rentrée 2014. Elles sont versées en trois fois.

Bourses d’enseignement d’adaptation

Les bourses d’enseignement d’adaptation, accordées en fonction des ressources de la famille et des frais supplémentaires engagés, sont destinées aux élèves de 6 à 16 ans qui rencontrent des difficultés particulières de scolarisation. Le montant annuel de la bourse d’enseignement d’adaptation varie de 58,14 € à 174,42 € pour l’année scolaire 2014-2015.

Aides spécifiques aux élèves en internat

Ces aides sont destinées à certaines familles dont les enfants suivent une scolarité en internat au collège, au lycée ou dans un établissement régional d’enseignement adapté.

Aides pour la cantine

Les familles d’enfants collégiens ou lycéens peuvent, sous certaines conditions, obtenir une aide financière pour payer en totalité ou en partie les dépenses liées aux frais de restauration.

Assurance scolaire exigée pour les activités facultatives

L’assurance scolaire n’est pas exigée pour les activités obligatoires, mais elle est vivement recommandée. Elle est en revanche exigée pour les activités facultatives (visites, voyages, sorties...). Par ailleurs, rien n’oblige à prendre des garanties personnelles d’assurance pour une pratique sportive.

Cantine

La restauration scolaire à l’école primaire dépend de la commune, mais n’est pas un service obligatoire. Au collège, elle dépend du département et au lycée de la région. Ce sont ces collectivités qui en fixent les tarifs.

Annuaire des internats

L’annuaire des internats en ligne doit permettre aux élèves et aux parents d’élèves de rechercher des offres d’hébergement dans des écoles, des collèges ou des lycées.

Santé des élèves

Suivi médical, alimentation, sexualité, tabac, alcool, drogues... le ministère de l’éducation nationale publie en ligne un dossier sur la santé des élèves à l’école.

Rôle des parents d’élèves

Un décret publié au Journal officiel du 29 juillet 2006 précise le rôle des parents d’élèves, des associations de parents d’élèves et des représentants de parents d’élèves dans l’enceinte scolaire. Pour l’année scolaire 2014-2015 les élections des représentants des parents d’élèves se dérouleront le 10 ou le 11 octobre 2014 (le 3 ou le 4 octobre pour les académies de La Réunion et de Mayotte).

Charte de la laïcité

La charte de la laïcité qui est affichée dans toutes les écoles, collèges et lycées contient 15 articles. Les premiers articles rappellent les principes fondamentaux de la France en tant que République indivisible, laïque, démocratique et sociale, organisant la séparation des religions et de l’État (chacun étant libre de croire ou de ne pas croire).

Programmes

Éduscol, le portail national des professionnels de l’éducation, propose de retrouver en ligne l’ensemble des programmes de l’école, du collège et du lycée.

Pour en savoir plus
Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article
25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 08:00

L'assurance scolaire est presque systématiquement exigée par les établissements pour la participation à des sorties ou activités organisées par ceux-ci. Elle couvre également les accidents provoqués ou subis par l'enfant au sein de l'école et à ses abords. Mais, pour que nos enfants et leur matériel soient couverts à titre personnel, il est nécessaire de souscrire un contrat d’assurance dédié à la vie scolaire.


Si vous vous interrogez encore sur la couverture de l’assurance scolaire concernant les nouvelles activités périscolaires organisées par les communes au sein des établissements dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires. Les contrats A et A+ de l’assurance scolaire PEEP protègent nos enfants 24h/24h, dans toutes leurs activités, y compris dans leurs nouvelles activités périscolaires.


Pour en savoir plus, cliquez sur assurance scolaire.


La PEEP, grâce à son partenariat avec les MMA, propose d’excellents contrats à des tarifs même inférieurs à ceux proposés par les MMA au grand public !
La presse numérique s’en est fait l’écho, comme vous pourrez le constater en suivant ce lien :
Lien vers l’article
Le contrat PEEP est le plus avantageux, la souscription est gratuite à partir du 4è enfant et il ne vous lie que pour l’année scolaire.
En effet, la plupart des contrats d’assurance scolaire sont reconduits automatiquement chaque année. Celui de la PEEP est exclusivement réservé aux adhérents de la PEEP, il est donc renouvelable chaque année, lors du renouvellement d’adhésion à la PEEP.

« J’ai déjà un contrat avec une autre assurance scolaire à reconduction tacite automatique,
comment résilier mon contrat d’assurance scolaire pour souscrire à un contrat PEEP ? »
* Résiliation de contrat d’assurance scolaire :
*Quand ?
 à l'échéance annuelle du contrat :
o en respectant le délai de préavis dans le contrat (généralement 2 mois avant la date
d’échéance);
o dans les 20 jours suivant la date d'envoi de l'avis d'échéance par l'assureur ;
o à tout moment sans préavis ni pénalité si l'assureur envoie l'avis d'échéance moins de 15 jours
avant la date limite de résiliation ou ne l'envoie pas du tout ;
*Comment ?
 envoi de lettre impérativement recommandée avec accusé de réception.

Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article
22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 12:37

Les parents sont des membres à part entière de la communauté éducative. Le dialogue avec les enseignants et autres personnels de chaque école et établissement est assuré. Les représentants de parents d’élèves participent aux conseils d’école, de classe et d’administration des établissements d'enseignement du second degré.

Conseils pratiques aux parents

La réussite de la scolarité de votre enfant est liée au dialogue qui s'établira entre les personnels de l'école ou de l'établissement scolaire du second degré et vous-même et de votre implication dans l'accompagnement de sa scolarité.

Accompagner votre enfant dans sa scolarité, c'est :
  • l'encourager dans sa découverte de la lecture et de l'écriture et dans sa recherche d'autonomie
  • développer son sens des responsabilités, lui apprendre le nécessaire respect de lui-même et des autres ainsi que l'utilité des règles de vie commune
  • l'aider à acquérir une certaine hygiène de vie (sommeil et alimentation équilibrés, hygiène corporelle, activités physiques, etc.) qui le rendra plus disponible pour apprendre mais aussi, à l'adolescence, pour affronter les tentations de conduites à risques
Vous avez des questions, une difficulté ou seulement une inquiétude ? Les personnels de l'école ou de l'établissement scolaire du second degré , enseignants et personnels médicaux et sociaux (de l'Éducation nationale ou des collectivités locales) peuvent, chacun pour ce qui les concerne, vous informer ou vous conseiller, vous ou votre enfant.

Le rôle et la place des parents à l'École

Le rôle et la place des parents à l'École sont reconnus et leurs droits sont garantis par des dispositions réglementaires énoncées dans le Code de l'éducation.

Le suivi de la scolarité par les parents implique que ceux-ci soient bien informés des résultats mais également du comportement scolaire de leurs enfants. Sont mis en place :

  • des réunions chaque début d'année, pour les parents d'élèves nouvellement inscrits avec le directeur d'école et le chef d'établissement
  • des rencontres parents-enseignants au moins deux fois par an. Dans les collèges et lycées, l'information sur l'orientation est organisée dans ce cadre
  • une information régulière à destination des parents sur les résultats et le comportement scolaires de leurs enfants
  • l'obligation de répondre aux demandes d'information et d'entrevues présentées par les parents
  • un examen des conditions d'organisation du dialogue parents-école, notamment à l'occasion de la première réunion du conseil d'école et du conseil d'administration

L'importance du rôle des associations de parents d'élèves est reconnue. Les associations de parents d'élèves disposent du droit :

  • d'informer, de communiquer, de disposer de moyens matériels d'action (boîtes aux lettres, panneaux d'affichages, éventuellement locaux)
  • de diffuser des documents permettant de faire connaître leur action
  • d'intervenir, pour les organisations représentées au conseil supérieur de l'éducation, au conseil académique et au conseil départemental de l'éducation nationale, dans toutes les écoles et tous les établissements d'enseignement publics

Les parents d'élèves sont pleinement associés à la vie de l'école et de l'établissement scolaire notamment en participant, par leurs représentants, aux conseils d'école et aux différentes instances des établissements scolaires. Le décret permet aux représentants des parents d'élèves de mieux exercer leur mandat :

  • les heures de réunion des conseils d'école, d'administration et de classe sont fixées de manière à permettre la représentation des parents d'élèves
  • les représentants des parents d'élèves doivent disposer des informations nécessaires à l'exercice de leur mandat
  • ils ont le droit d'informer et de rendre compte des travaux des instances dans lesquelles ils siègent
Les élections des représentants des parents d'élèves

Pour l'année scolaire 2014 - 2015 les élections des représentants des parents d'élèves se dérouleront le vendredi 10 ou le samedi 11 octobre 2014 sauf pour les académies de La Réunion et de Mayotte où elles auront lieu le vendredi 3 octobre ou le samedi 4 octobre 2014 compte tenu de la spécificité de leur calendrier scolaire.

Dans le premier degré, la commission électorale choisit le jour du scrutin entre ces deux dates.
Dans le second degré, ce choix revient au bureau des élections présidé par le chef d'établissement.

Élections aux conseils des écoles et aux conseils d'administration des établissements publics locaux d'enseignement - année scolaire 2014 - 2015
note de service n° 2014-076 du 11 juin 2014

Télécharger le dépliant sur les élections des représentants de parents d'élèves pour l'année 2013-2014

Les parents expriment leur suffrage au bureau de vote de l’établissement scolaire fréquenté par leur enfant ou votent par correspondance.

L'amplitude d'ouverture des bureaux de vote est de quatre heures minimum. Les horaires du scrutin doivent intégrer ou une heure d'entrée ou une heure de sortie des élèves.

Il permet d'éviter les contraintes liées à un déplacement jusqu'au bureau de vote tout en présentant les garanties de confidentialité requises.

Les conditions de ce vote sont clairement indiquées dans le matériel de vote transmis aux familles. Les documents relatifs aux élections comportent :

  • la liste des candidats
  • les professions de foi
  • trois enveloppes numérotées garantissant l'anonymat du vote

Les enveloppes doivent parvenir au bureau de vote avant l'heure de la clôture du scrutin.

Le vote par correspondance peut également être transmis directement par l'élève sous pli fermé.

Chacun des deux parents est électeur quelle que soit sa situation matrimoniale, sa nationalité, sauf dans le cas où il s'est vu retirer l'autorité parentale.

Lorsqu’un tiers est chargé de l’éducation de l’enfant, il a le droit de voter et d’être candidat à ces élections à la place des parents.

Les personnels parents d’élèves sont également électeurs mais ne peuvent pas être éligibles à ce titre.

Chaque électeur ne dispose que d'une voix, quel que soit le nombre d'enfants inscrits dans la même école ou le même établissement.

Chaque électeur est éligible sauf les personnels parents d’élèves des établissements scolaires membres de droit du conseil d’école ou d’administration et les personnes siégeant ès qualité (désignées par un organisme).

Dans le second degré, les personnels qui sont éligibles à la fois dans le collège des parents et dans celui des personnels, doivent préciser, à l’issue des opérations électorales, la catégorie au titre de laquelle ils ont choisi de siéger.

Peuvent déposer des listes de candidats :

  • les fédérations ou unions de parents d'élèves, qu'elles soient ou non présentes dans l'établissement
  • les associations déclarées de parents d'élèves
  • les parents d'élèves qui ne sont pas constitués en association

Les listes peuvent ne pas être complètes.
Chaque liste doit comporter au moins deux noms de candidat et, au plus, le double du nombre de sièges à pourvoir.

L'élection a lieu au scrutin de liste à la représentation proportionnelle au plus fort reste.

Les suppléants sont élus à la suite des titulaires, dans l'ordre de présentation des candidats sur la liste.

Il y a autant de représentants de parents d'élèves au conseil d'école que de classes dans l'école. Cela représente environ 221 000 représentants de parents d'élèves pour l'ensemble des écoles maternelles et élémentaires.

Il y a, selon le type de l'établissement et sa taille, cinq, six ou sept représentants de parents d'élèves dans chaque conseil d'administration. On dénombre environ 48 000 représentants de parents délèves au total dans les collèges et lycées.

Les parents d'élèves élus au conseil d'école ou au conseil d'administration d'un établissement du second degré sont membres à part entière de ces instances participatives : ils y ont voix délibérative.

Le conseil d'école :

  • vote le règlement intérieur de l'école
  • adopte le projet d'école
  • donne son avis et fait des suggestions sur le fonctionnement de l'école et sur toutes questions intéressant la vie de l'école : intégration des enfants handicapés, restauration scolaire, hygiène scolaire, sécurité des enfants, etc.
  • donne son accord pour l’organisation d’activités complémentaires, éducatives, sportives ou culturelles
  • peut proposer un projet d'organisation du temps scolaire dérogatoire

Le conseil d'administration est l'organe délibérant de l'établissement. Il se réunit en séance ordinaire à l'initiative du chef d'établissement au moins trois fois par an. Il :

  • adopte le projet d'établissement, le budget et le règlement intérieur
  • donne son accord sur le programme de l'association sportive
  • délibère sur les questions relatives à l'hygiène, la santé et la sécurité
  • donne son avis sur les principes de choix des manuels et outils pédagogiques, sur la création d'options et de sections, etc.
  • délibère sur les questions liées à l'accueil et à l'information des parents d'élèves et les modalités générales de leur participation à la vie scolaire

À votre demande, ces mêmes représentants peuvent assurer un rôle de médiateur auprès de la communauté éducative.

Au collège et au lycée, les délégués des parents d'élèves aux conseils de classe sont proposés par les responsables des listes de candidats qui ont obtenu des voix lors des élections, et ils sont désignés par le chef d'établissement compte tenu des résultats de ces élections.

Si le nombre de représentants des parents élus est inférieur au nombre des sièges à pourvoir, les désignations ont lieu par tirage au sort parmi les parents d'élèves volontaires. Le conseil d’école est valablement constitué même si aucun représentant de parents d’élèves n’est élu ou désigné.

Si le nombre de représentants des parents élus est inférieur au nombre des sièges à pourvoir, les sièges demeurés vacants sont pourvus par des élections intervenant dans les mêmes conditions et dans un délai n’excédant pas quinze jours.

Les contestations sur la validité des opérations électorales n’ont pas d’effet suspensif. Les parents dont l’élection est contestée siègent jusqu’à l’intervention de la décision de l’autorité administrative compétente.

Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article
22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 11:53

Nous vous attendons toutes et tous pour notre traditionnelle conférence de rentrée sur L'AIDE AUX DEVOIRS en collaboration avec le rendez-vous des Parents !
RDV le jeudi 18 septembre dès 20h15 à l'Auditorium de la Médiathèque de Puteaux.

Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 08:31
Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 09:57

Le suc­cès des cahiers de vacances ne se dément pas, mais sont-ils réel­le­ment pro­fi­tables aux élèves ? Trois ensei­gnantes en pri­maire, col­lège et lycée livrent leur point de vue.

« Les cahiers de vacances sont utiles pour res­ter dans une dyna­mique de tra­vail. Ils per­mettent de main­te­nir les appren­tis­sages de l'élève jusqu'à la ren­trée sco­laire », estime Marie-Ange Meslin, pro­fes­seur d'anglais au col­lège Ariane à Argenteuil (Val d'Oise). « Mais ce n'est pas un outil de rat­tra­page sco­laire. Seul face à son cahier, l'élève ne pourra pas acqué­rir des notions qu'il n'a pas assi­mi­lées en classe accom­pa­gné d'un professeur. »Les cours viennent juste de se ter­mi­ner pour les quelque 12 mil­lions d'écoliers, de col­lé­giens et de lycéens fran­çais. Pour de nom­breux parents, l'heure est à l'achat des cahiers de vacances. Selon l'institut d'études GfK, les cahiers de vacances ont connu une année record en 2013 avec 4,2 mil­lions d'exemplaires écou­lés dans l'Hexagone.

« Des cahiers sou­vent trop ludiques »

Au pal­ma­rès des ventes, on trouve les cahiers de vacances pour le cycle pri­maire qui repré­sente 45% du chiffre d'affaires du mar­ché. Justine Robert, pro­fes­seur d'une classe de CP/CE1 à l'école Pauline Kergomard 2 à Sarcelles (Val d'Oise) com­mente : « À cet âge, les enfants oublient très vite leurs appren­tis­sages. Ils ont besoin de tra­vailler régu­liè­re­ment, notam­ment pen­dant les vacances d'été. A la ren­trée, on voit tout de suite les élèves qui ont révisé et ceux qui n'ont rien fait. Pour autant, je ne conseille pas for­cé­ment l'achat d'un cahier de vacances. Je ne les trouve pas tou­jours bien conçus : ils sont sou­vent trop ludiques ou trop sco­laires. Lire tous les jours une his­toire avec son enfant suf­fit pour main­te­nir l'apprentissage de la lecture ».

L'institut GfK indique que la plus forte crois­sance est enre­gis­trée par les titres à des­ti­na­tion du lycée. Pourtant, Estelle Soulignac, pro­fes­seur de fran­çais au lycée Pablo Neruda à Dieppe (Seine-Maritime) ne les recom­mande pas : « En fran­çais, les exer­cices de com­po­si­tion durent deux heures. C'est long, sur­tout pour un ado qui n'a pas envie de tra­vailler. Cela peut être vu comme une sanc­tion. De plus, au lycée, peu de parents ont les com­pé­tences pour aider leurs enfants à faire leur cahier de vacances. » Mais les accom­pa­gner est indis­pen­sable, selon l'enseignante : « L'été c'est le moment de mettre en pra­tique des acquis vus en cours de façon concrète et ludique. Par exemple, les parents peuvent deman­der à leur ado de réa­li­ser un car­net de voyage, de rédi­ger le synop­sis d'un film vu au cinéma, de s'entraîner à l'oral en allant deman­der des ren­sei­gne­ments dans un office de tourisme... »

Malgré leur suc­cès, les cahiers de vacances sont rare­ment ter­mi­nés. En 2001, une étude de l'IREDU signale que seuls envi­ron 25% des cahiers de vacances ache­tés ont été ter­mi­nés. « L'essentiel c'est d'être régu­lier, il faut en faire un peu chaque jour, une ving­taine de minutes suf­fisent pour les élèves en pri­maire », affirme Justine Robert. Professeur au col­lège, Marie-Ange Meslin a un autre avis : « s'il est impor­tant de reve­nir sur les acquis de l'année pen­dant cette longue période de congés, il est aussi essen­tiel que les élèves se reposent. Un cahier de vacances est conçu pour durer envi­ron trois semaines, je conseille de le faire au mois d'août, après s'être reposé. »

Diane Dussud

- Faire travailler les élèves l'été, est-ce vraiment utile ? (16 juillet 2012)

- Cahiers de vacances : "Les parents n'ont pas à se substituer aux enseignants" (P. Meirieu) (10 juillet 2012)

- Des cahiers de vacances dès la rentrée en petite section de maternelle (9 août 2013)

- Education nationale : peu de postes, mais beaucoup trop d'élèves (17 avril 2014)

Cahier de vacances © Andrey Kiselev — Fotolia.com

Les cours viennent juste de se ter­mi­ner pour les quelque 12 mil­lions d'écoliers, de col­lé­giens et de lycéens fran­çais. Pour de nom­breux parents, l'heure est à l'achat des cahiers de vacances. Selon l'institut d'études GfK, les cahiers de vacances ont connu une année record en 2013 avec 4,2 mil­lions d'exemplaires écou­lés dans l'Hexagone.

« Les cahiers de vacances sont utiles pour res­ter dans une dyna­mique de tra­vail. Ils per­mettent de main­te­nir les appren­tis­sages de l'élève jusqu'à la ren­trée sco­laire », estime Marie-Ange Meslin, pro­fes­seur d'anglais au col­lège Ariane à Argenteuil (Val d'Oise). « Mais ce n'est pas un outil de rat­tra­page sco­laire. Seul face à son cahier, l'élève ne pourra pas acqué­rir des notions qu'il n'a pas assi­mi­lées en classe accom­pa­gné d'un professeur. »

« Des cahiers sou­vent trop ludiques »

Au pal­ma­rès des ventes, on trouve les cahiers de vacances pour le cycle pri­maire qui repré­sente 45% du chiffre d'affaires du mar­ché. Justine Robert, pro­fes­seur d'une classe de CP/CE1 à l'école Pauline Kergomard 2 à Sarcelles (Val d'Oise) com­mente : « À cet âge, les enfants oublient très vite leurs appren­tis­sages. Ils ont besoin de tra­vailler régu­liè­re­ment, notam­ment pen­dant les vacances d'été. A la ren­trée, on voit tout de suite les élèves qui ont révisé et ceux qui n'ont rien fait. Pour autant, je ne conseille pas for­cé­ment l'achat d'un cahier de vacances. Je ne les trouve pas tou­jours bien conçus : ils sont sou­vent trop ludiques ou trop sco­laires. Lire tous les jours une his­toire avec son enfant suf­fit pour main­te­nir l'apprentissage de la lecture ».

L'institut GfK indique que la plus forte crois­sance est enre­gis­trée par les titres à des­ti­na­tion du lycée. Pourtant, Estelle Soulignac, pro­fes­seur de fran­çais au lycée Pablo Neruda à Dieppe (Seine-Maritime) ne les recom­mande pas : « En fran­çais, les exer­cices de com­po­si­tion durent deux heures. C'est long, sur­tout pour un ado qui n'a pas envie de tra­vailler. Cela peut être vu comme une sanc­tion. De plus, au lycée, peu de parents ont les com­pé­tences pour aider leurs enfants à faire leur cahier de vacances. » Mais les accom­pa­gner est indis­pen­sable, selon l'enseignante : « L'été c'est le moment de mettre en pra­tique des acquis vus en cours de façon concrète et ludique. Par exemple, les parents peuvent deman­der à leur ado de réa­li­ser un car­net de voyage, de rédi­ger le synop­sis d'un film vu au cinéma, de s'entraîner à l'oral en allant deman­der des ren­sei­gne­ments dans un office de tourisme... »

Malgré leur suc­cès, les cahiers de vacances sont rare­ment ter­mi­nés. En 2001, une étude de l'IREDU signale que seuls envi­ron 25% des cahiers de vacances ache­tés ont été ter­mi­nés. « L'essentiel c'est d'être régu­lier, il faut en faire un peu chaque jour, une ving­taine de minutes suf­fisent pour les élèves en pri­maire », affirme Justine Robert. Professeur au col­lège, Marie-Ange Meslin a un autre avis : « s'il est impor­tant de reve­nir sur les acquis de l'année pen­dant cette longue période de congés, il est aussi essen­tiel que les élèves se reposent. Un cahier de vacances est conçu pour durer envi­ron trois semaines, je conseille de le faire au mois d'août, après s'être reposé. »

Diane Dussud

-

Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 09:45

Bonjour à tous ,

voici les horaires des médiathèques de Puteaux cet été.

Attention la halte culturelle Bellini sera fermée du samedi 26 juillet au 25 août inclus.

horaires d'été 2014 :

du mardi 8 juillet au lundi 25 août inclus :

Lundi : Fermé

Mardi 13h00-19h00

Mercredi 10h00-13h00

14h00-18h00

Jeudi : Fermé

Vendredi 16h00-19h00

Samedi 10h00-13h00

14h00-18h00*

*la médiathèque Jules Vernes sera fermée le samedi après-midi

Dimanche Fermé

Les trois médiathèques seront fermées du jeudi 14 août au lundi 18 août inclus.

Mais vous pouvez toujours profitez du génial service numérique de vos médiathèque :

www.mediatheques.puteaux.fr

et pour en savoir plus sur le numériue :

http://peepputeaux.over-blog.com/2014/03/puteaux-le-guide-des-ressources-numeriques.html

Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 07:58

La PEEP et son contrat d’assurance scolaire MMA

“Nous sommes en partenariat depuis 30 ans avec MMA. Nous essayons de le négocier et de le faire adapter en fonction des demandes des parents et des problématiques particulières du terrain. A savoir quelles sont les choses qu’ils souhaitent voir assurer? Comme l’intérieur des cartables ou les calculettes graphiques par exemple…” explique Gilles Bourgogne, Directeur Général de la PEEP.

CONTRAT

ASSURANCE SCOLAIRE MMA

ASSURANCE SCOLAIRE MMA ADHÉRENTS PEEP

Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 13:01

Communiqué de presse du 5 juin 2014

Les parents favorables à l’abandon de la réforme des rythmes

A 24 heures de la date butoir fixée par le ministre de l’Education nationale aux maires pour transmettre l’organisation de leurs écoles à la rentrée 2014, la PEEP a souhaité connaître le sentiment de ses adhérents sur la mise en place des nouveaux rythmes scolaires.

Près de 7 400 réponses nous sont parvenues.

En l’état actuel de la mise en œuvre de la réforme, 63 % des parents ayant des enfants en primaire sont favorables à l’abandon de la réforme (46 % pour les parents ayant des enfants scolarisés dans le second degré).

79 % des sondés pensent que la réforme des rythmes scolaires n’aura aucun effet dans la lutte contre les inégalités à L’Ecole. Ce scepticisme est encore plus marqué chez les parents ayant des enfants en primaire : 81 %.

Ils sont par ailleurs 20 % à souhaiter que les maires soient libres d’appliquer ou pas ce nouvel aménagement du temps scolaire.

Seulement 12 % d’entre eux pensent qu’il faut poursuivre cette réforme et 8 % demandent un moratoire d’un an.

Devant l’imminence de la mise en place des nouveaux rythmes, la posture des parents se raidit. Ils ne sont pas convaincus de la méthode employée par le ministère pour lutter, au travers de cette réforme, contre les inégalités et endiguer l’échec scolaire.

La PEEP, favorable au libre choix des communes en matière d’organisation du temps scolaire, souhaite que le ministre tienne compte de ces résultats.

Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 16:24

POSITION de la PEEP de Puteaux

.Mai 2014.

  1. La PEEP de Puteaux renouvelle son attachement à la semaine des 4 jours avec des activités organisées, pour tous, tout au long du mercredi.

2. Ayant activement participé aux concertations organisées par la mairie, nous ne pouvons que comprendre les difficultés d'organisation qui poussent à aller vers ces rythmes du "moindre-mal" pour nos enfants. Le rythme avec la concentration sur le vendredi après-midi étant d’ailleurs sorti comme préférentiel lors de ces concertations.

3. Cependant nous voudrions souligner que ce rythme ne peut en aucun cas être réellement bénéfique à nos enfants par rapport au rythme sur 4 jours qu'ils connaissent actuellement.

4. Quoi qu'il en soit et vue l'obligation d'appliquer la semaine avec 5 matinées travaillées, imposée par l’état et notre ministre de l’éducation, nous sommes prêts à en faire l'essai dans les conditions du scénario avec le vendredi après-midi libéré des enseignements scolaires.

Nous soulevons, néanmoins, les points suivants :

  • Il est indispensable qu'après 2 trimestres, une évaluation de ce système soit faite avec l’ensemble des acteurs et que le rythme scolaire puisse être remis en cause pour l'année suivante.

  • La cantine doit être maintenue pour les enfants les mercredis et vendredis, avec possibilité pour les parents de venir chercher leur(s) enfant(s) vers 11 :30, 13:30 ou 16:30.

  • L’étude est importante pour les enfants en difficulté et pour ceux ayant besoin d'acquérir une méthodologie de travail grâce aux professionnels que sont les professeurs des écoles. Il est bon d’envisager son maintien le vendredi.

  • La mise en place de garderie matin et soir en maternelle et en élémentaire est un plus pour les parents qui travaillent. Il convient toutefois de préserver le bien –être des enfants et un volume horaire maximum par jour pourrait être envisagé comme dans les crèches (max 10h de présence par jour).

  • Dans le cadre des centres de loisirs des mercredis et vendredis après-midi, il est important de permettre aux enfants d'avoir un espace suffisant (les classes étant non utilisées) pour des raisons de sécurité et pour le confort des enfants. Si ce n’est la gratuité, un tarif préférentiel pour le vendredi après-midi devrait être envisagé car cette nouvelle charge pèsera lourd sur les familles.

  1. Enfin, nous voulons rappeler aussi aux parents, qu’il convient de veiller au repos de leurs enfants, en évitant les trop longues présences en collectivité et les horaires de vie inappropriés.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les éléments qui entrent dans l’explication du vote "pour les mercredis et vendredis après-midi sans école " de la part des parents PEEP de Puteaux élus:

  • Un parent élu doit représenter l'avis de tous les parents putéoliens (et non un vote individuel lié à sa situation) ;
  • Un parent élu doit trouver une réponse satisfaisante pour tous les parents et surtout les enfants pour la mise en place de la réforme ;
    Cette réforme est IMPOSÉE, rappelons le, par Le Président de la République et les Ministres de l'Enseignement (on préfère clairement les 4 jours mais nous ne pouvons plus les conserver alors ... À Puteaux on essaie de trouver le "moins pire". Et certainement pas une sortie à 15:45 où une grande majorité de parents ne pourra pas être présente)

Mais également un parent élu doit tenir compte :

  • des données recueillies et issues des réflexions significatives lors des tables rondes et des questionnaires (beaucoup de parents présents, d’enseignants, de partenaires = reflets non négligeables) ;
  • des contraintes familiales et professionnelles (non négligeables en région parisienne : tous les enfants n’ont pas la chance d'avoir leurs parents disponibles et/ou travaillant à proximité et/ou en horaires décalés) ;
  • de la possibilité pour les enfants qui le peuvent de rester chez eux les mercredis et/ou vendredis après-midi pour se reposer ou pour continuer à faire des activités extra-scolaires. [Il est a noter que si le vendredi après-midi est libéré, les "clubs" y placeront les cours actuellement dispensés le mercredi matin] ;
  • de la possibilité donnée à des familles de partir en week-end et surtout à des enfants de pouvoir rester plus longtemps chez l'un de ses parents s'ils sont séparés ;
  • des activités intéressantes (voire innovantes) encadrées par des professionnels qualifiés au sein du centre de loisirs (sécurité pour nos enfants) qui pourront être offertes aux enfants sur une demi-journée ;
  • de la mise en place de la garderie pour les élémentaires (matin et soir : demande réitérée depuis des années par les parents qui va voir le jour)
  • de la possibilité de déjeuner à la cantine ces 2 demi-journées et de sortir à 13:30 ;

Il nous incombe aussi de proposer, entre-autres :

  1. des activités au centre de loisirs innovantes telles que : anglais, astronomie, scientifique, couture/stylisme, informatique, théâtre, ... ?
  2. un tarif préférentiel pour ces 1/2 journées et notamment celle du vendredi (si surcoût pour les familles)
  3. des études dirigées après le repas (les mercredis et vendredis) pour permettre aux enfants de faire leur "devoirs" et/ou d’acquérir de la méthodologie de travail et d'autonomie avant leur entrée en 6ième
  4. une réévaluation du système avec réelle remise en cause au bout de deux trimestres, voire à chaque conseil d’école.
  5. une rencontre trimestrielle au sujet du centre de loisirs comme pour les conseils d’école. Cette rencontre pourrait avoir lieu avant ou après le conseil d’école pour faciliter leur organisation.
  6. une rencontre trimestrielle lors des conseil d'école pour évaluer l'impact de la réforme sur nos enfants avec mise en place d'indicateurs pertinents (comme par exemple : résultats, capacité d'apprentissage matin versus après-midi, taux d'absentéisme, fatigue, satisfaction/insatisfaction des élèves/ parents/ équipe pédagogique/municipalité par rapport à cette nouvelle organisation, nombre de déclaration d'accident, taux de fréquentation de la garderie, taux de fréquentation de la cantine, taux de fréquentation du centre de loisirs, qualité d'accueil, etc.)
Repost 0
Published by PEEP de Puteaux
commenter cet article

Présentation

  • : PEEP de Puteaux
  • PEEP de Puteaux
  • : Association de Parents d'élèves de Puteaux (PEEP de Puteaux 92800).
  • Contact

Recherche

Archives Des Articles

Articles Récents

  • brocante 19 Nov 2016
    Le samedi 19 novembre 2016, le vide grenier des enfants sera organisé par la PEEP de Puteaux dans la salle des colonnes de l'hôtel de ville Dédiée à la vente de jouets, jeux, livres, vêtements et équipements sportifs pour enfants de 0 à 15 ans, cette...
  • Dossier inscription brocante novembre 2016
    Lien vers le dossier d'inscription pour la brocante du 19 novembre 2016 : https://mon-partage.fr/f/p0W3TzWv/
  • BROCANTE ANNULEE
    En cette période incertaine, suite aux attentats en Europe et dans le monde et suite aux enquêtes et arrestations en France même, la PEEP de Puteaux a décidé d’annuler le marché des enfants d’Avril à l’école Pyramide. Vous êtes nombreux à nous avoir fait...
  • SOS élèves sans enseignants
    Bonjour à toutes et à tous, Tenant compte des "Alertes" concernant le non remplacement des professeurs absents, il a semblé judicieux à la PEEP 92 de lancer une pétition sur l'ensemble du département L'ensemble des associations PEEP du département a été...
  • BROCANTE DU 10 AVRIL à PYRAMIDE (il reste des places)
    Le dimanche 10 avril 2016, la brocante des enfants sera organisée par la PEEP de Puteaux dans le hall de l'école Pyramide. Dédiée à la vente de jouets, jeux, livres, vêtements et équipements sportifs pour enfants de 0 à 15 ans, cette braderie réunira...
  • Diplôme national du brevet, baccalauréat, CAP et BEP : les dates des examens 2016
    Retrouvez les dates des examens du diplôme national du brevet, du baccalauréat, du certificat d'aptitude professionnelle (CAP) et du brevet d'études professionnelles (BEP) 2016, publiées au Bulletin officiel du 3 décembre 2015. Diplôme national du brevet...
  • Forum de la Famille et de la Parentalité : harcèlement et cyberharcèlement des ados - 20 et 21 novembre 2015
    Forum de la Famille et de la Parentalité : harcèlement et cyberharcèlement des ados - 20 et 21 novembre 2015 * le 21 novembre 2015 - INSCRIPTIONS Parents-Familles : http://lrvp.org/forumfamille30Ons2kXs Cette année les enfants et les adolescents peuvent...
  • Attentats - comment en parler à vos enfants
    Comment expliquer l'inexplicable à nos enfants, des spécialistes se sont penchés sur la question, voici quelques réponses en ligne pour vous, pour eux. Mon quotidien : http://www.playbacpresse.fr/?utm_source=facebook&utm_medium=banni%C3%A8re&utm_campaign=EDSPEMQ...
  • vendredi 13 novembre 2015 ...
    Nous sommes profondément bouleversés par les attentats terribles qui viennent de nous frapper. Nos pensées vont vers chaque famille touchée dans sa chair par ce drame atroce. Nous leur présentons toutes nos condoléances. Liberté, égalité, fraternité sont...
  • Un statut de parent délégué : Enfin !!!
    Nous sommes des milliers à exercer de manière bénévole la tâche difficile de représenter, conseiller, informer les parents d’élèves dans les écoles, collèges, lycées et toutes les instances de l’éducation nationale. Ce matin, enfin notre mission a été...